Au revoir Donald Tusk, bienvenue Charles Michel

EuropeLe Belge Charles Michel a pris les rênes du Conseil européen vendredi, avec la promesse de construire une Europe «confiante et sûre d'elle».

La passation de pouvoir entre le Belge Charles Michel (à gauche) et le Polonais Donald Tusk.

La passation de pouvoir entre le Belge Charles Michel (à gauche) et le Polonais Donald Tusk. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nouveau président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, a promis une Europe «confiante et sûre d'elle», leader dans le domaine de la lutte contre le changement climatique. Il s'exprimait lors de sa passation de pouvoir vendredi avec son prédécesseur Donald Tusk.

«Je veux une Europe confiante, sûre d'elle et affirmée», a-t-il souligné dans le grand hall du bâtiment du Conseil à Bruxelles, devant une audience composée principalement de fonctionnaires venus dire au revoir au Polonais et bienvenue au nouveau titulaire de la fonction.

Dans un court discours, après avoir rendu hommage à Donald Tusk, l'ancien Premier ministre belge a dévoilé ses priorités, notamment faire de l'Europe le «leader mondial de l'économie verte». «Nous devons trouver une voie qui fonctionne pour tous les pays», a-t-il assuré.

Trouver un consensus environnemental

Un de ses grands défis immédiats sera de trouver un consensus mi-décembre lors de son premier sommet européen en tant que président du Conseil, l'organe qui regroupe les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, sur les objectifs environnementaux à long terme de l'UE.

Quatre pays avaient manqué à l'appel avant l'été pour fixer à 2050 l'horizon pour une Europe neutre en émissions de gaz à effet de serre, en particulier la Pologne, qui s'inquiète des efforts particulièrement lourds à fournir pour son économie encore très dépendante du charbon lors de la transition énergétique.

Le Polonais Donald Tusk, qui vient d'être nommé à la tête du Parti populaire européen (PPE, droite européenne), a été longuement et chaleureusement applaudi, après cinq années à la tête du Conseil. «Notre marque commune et notre objectif commun sont, et doivent être, l'unité de l'Union européenne», a-t-il rappelé en prélude de l'intervention de M. Michel.

«Mon propre style»

Il a comparé son mandat à un long métrage écrit par le maître du suspense Alfred Hitchcok, qui décrivait le scénario d'un bon film comme «commençant avec un tremblement terre» et dont la tension continue d'augmenter jusqu'au dénouement, citant notamment la crise de la dette grecque et le Brexit.

«J'aurai mon propre style, ouvert au dialogue et engagé à jeter des ponts», a promis Charles Michel.

«Et peut-être que je serai plus prudent dans mes tweets, au moins au début», a-t-il lancé en riant à l'adresse de Donald Tusk, dont l'influence sur le réseau social a grossi au fil des années à la faveur de ses remarques parfois mordantes, en particulier à l'égard de la classe politique britannique et du Brexit. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2019, 22h20

Articles en relation

Le mot de la fin de Juncker: «J'ai faim!»

Europe La dernière conférence de presse du président de la Commission européenne a été ponctuée de piques, d'anecdotes et de révélations. Plus...

Jean-Claude Juncker se fera opérer pour un anévrisme

Europe Le président de la Commission européenne devra subir une intervention chirurgicale le 11 novembre à cause d'un anévrisme. Plus...

Juncker fait ses adieux à Bruxelles

Union européenne Le président de la Commission européenne a pris la parole pour la dernière fois au Parlement. Il y a dressé un bilan de son action. Plus...

Juncker évoque «du temps gâché»

Brexit Alors que l'Union européenne reste suspendue à une ratification, Jean-Claude Juncker a déclaré que tout avait été fait pour assurer un départ ordonné. Plus...

Le Premier ministre Charles Michel s'en va

Belgique Mardi soir, le Premier ministre Charles Michel a déclaré qu'il allait se rendre chez le roi pour annoncer sa démission. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.