Passer au contenu principal

Un rhume oblige le pape à renoncer à se déplacer

Un refroidissement contraint sa Sainteté à ne pas accompagner la curie à une retraite spirituelle usuelle de 6 jours au sud de Rome.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
AFP

Le pape François a annoncé dimanche qu'il ne participerait pas à une traditionnelle retraite spirituelle de six jours avec le gouvernement du Vatican à Ariccia, au sud de Rome, en raison d'un «rhume».

«Malheureusement, un rhume me contraint à ne pas participer cette année» à cette retraite de Carême, a-t-il déclaré dimanche à l'issue de la prière de l'Angelus, prononcée sur la place Saint-Pierre depuis la fenêtre du palais apostolique. En s'adressant aux fidèles, le pape de 83 ans a dû s'interrompre à deux reprises en raison de quintes de toux.

«Il n'y a aucune preuve qui nous amène à diagnostiquer autre chose qu'une légère indisposition», a souligné dimanche à l'AFP le porte-parole du Vatican, en réponse aux interrogations de certains médias en pleine épidémie de nouveau coronavirus.

Le souverain pontife devait accompagner à Ariccia pour six jours «d'exercices spirituels», à partir de ce dimanche, des membres de la Curie romaine dirigeant des «ministères» du Vatican. Le pape devait y célébrer une messe quotidienne dans une chapelle, avant d'écouter aux côtés des membres de la Curie les enseignements d'un prédicateur jésuite.

L'Argentin Jorge Bergoglio avait déjà allégé son programme depuis jeudi, officiellement en raison d'une «légère indisposition». Il était déjà apparu enrhumé mercredi lors de deux événements en plein air, ce qui l'avait amené à annuler le lendemain sa présence à une messe dans la monumentale basilique majeure de Saint-Jean-de-Latran à Rome.

Pendant trois jours, il a renoncé à ses «audiences» officielles au palais apostolique pour rester à la résidence hôtelière Sainte-Marthe, située dans la Cité du Vatican et où il vit.

Il a néanmoins continué à y célébrer la messe matinale et à recevoir des visiteurs, accueillant par exemple samedi le chef de l'Eglise grecque-catholique d'Ukraine, Mgr Sviatoslav Shevchuk.

Le pape, dont un poumon a été atteint durant sa jeunesse, et qui a des problèmes à une hanche, annule très rarement un rendez-vous.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.