Le rival de Bolsonaro condamné par la justice

BrésilFernando Haddad a été condamné mardi à de la prison pour financement illégal de campagne en 2012.

Fernando Haddad le 8 mars 2019.

Fernando Haddad le 8 mars 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fernando Haddad, candidat malheureux à la présidentielle brésilienne en 2018, a été condamné à quatre ans et six mois de prison en régime semi-ouvert pour des irrégularités dans le financement de la campagne électorale qui lui avait permis de devenir maire de São Paulo en 2012. Il va faire appel.

Pour justifier sa condamnation, le juge a mis en avant dans sa décision annoncée mardi la «falsification de documents à des fins électorales» par M. Haddad, avec «258 faux relevés de dépenses» durant sa campagne pour devenir maire de la capitale économique du Brésil.

En revanche, le juge n'a pas retenu les autres chefs d'accusation d'association criminelle et de blanchiment d'argent qui pesaient contre Fernando Haddad.

«Manque de logique»

Ce dernier, défait par Jair Bolsonaro en octobre dernier à la présidentielle, avait été poursuivi en septembre par le bureau du procureur pour avoir reçu, en 2012, 2,6 millions de réaux (1,17 million de francs au taux de change de l'époque) d'une société, ce qui lui avait permis de rembourser une dette contractée pendant la campagne électorale. Il devait en contrepartie favoriser cette entreprise dans ses liens avec l'administration publique.

Selon la presse locale, l'ancien candidat du parti des travailleurs a déclaré qu'il allait faire appel de ce jugement qui «manque de logique», le juge l'ayant déclaré coupable de faits ne figurant pas, selon lui, dans la plainte initiale du procureur. (ats/nxp)

Créé: 21.08.2019, 03h53

Articles en relation

«Marche des marguerites» contre Bolsonaro

Brasilia Des dizaines de milliers de femmes du monde rural sont descendus dans la rue à Brasilia pour dénoncer la politique du président Bolsonaro. Plus...

Il faut «faire caca un jour sur deux», dit Bolsonaro

Environnement Interrogé sur la préservation de la planète, le président brésilien s'est fendu d'une remarque qui n'est pas passée inaperçue. Plus...

Bolsonaro, dérapages verbaux récurrents

Brésil Ces dernières semaines, le président brésilien Jair Bolsonaro a collectionné les déclarations tumultueuses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...