Passer au contenu principal

Rome reste inflexible malgré l’impatience des Italiens

Les autorités redoutent un relâchement du respect des consignes. Le pape, lui, célébrera Pâques à distance des fidèles.

Des messes se font désormais sur le toit des églises à Rome.
Des messes se font désormais sur le toit des églises à Rome.
Tiziana FABI, AFP

Lorsque dimanche dernier Don Mirilli, le prêtre du quartier populaire romain de Tor de Schiavi, est monté seul sur le clocher de son église pour dire au micro la messe des Rameaux, de nombreux fidèles se sont installés aux fenêtres et aux balcons des immeubles voisins pour participer de loin à la liturgie. Mais quand une petite foule s’est assemblée sur le parvis de l’église pour faire bénir les rameaux, elle a été insultée par des habitants, qui l’accusaient de ne pas respecter le confinement. Appelés par les contestataires, les carabiniers sont arrivés pour renvoyer tout le monde chez soi. À la veille des célébrations de Pâques, l’Italie est partagée entre désir de résilience religieuse, économique et sociale, et la peur du coronavirus qui a fait plus de 17 000 victimes dans la péninsule.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.