Sarkozy accuse Hollande d'avoir «sacrifié» la SNCF

FranceNicolas Sarkozy affirme que François Hollande tente de sauver la loi travail dans laquelle «il n'y a plus rien».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La grève à la SNCF «est un scandale», a jugé le président des Républicains sur les ondes de la radio française Europe 1.«Il faut dire la vérité, la réforme conduite par Guillaume Pepy (le patron de la SNCF, ndlr) était une bonne réforme qui avait un objectif d'ailleurs assez modéré qui consistait à demander aux conducteurs de trains et aux cheminots de travailler 35 heures. Parce qu'ils ne travaillent pas 35 heures».

Cette réforme «a été jetée aux orties» afin d'«essayer de faire passer une loi El Khomri dans laquelle il n'y a rien», a-t-il poursuivi.

Nicolas Sarkozy a dénoncé «la stratégie de M. Hollande, très simple, d'un cynisme effrayant : on va faire semblant de tenir sur la loi El Khomri mais on va lâcher sur tout le reste. Donc c'est très simple, on sacrifie la SNCF». «Il n'y a plus rien dans la loi El Khomri et on arrête toutes les autres réformes».

Pour répondre à la situation actuelle, «on réquisitionne chaque fois que c'est bloqué», a proposé l'ancien président, souhaitant aussi «qu'on aille plus loin dans le service minimum».

Référendum préconisé

En ce qui concerne les syndicats, Nicolas Sarkozy propose de «supprimer le monopole de présentation au premier tour des élections professionnelles pour les grandes centrales syndicales», «une bizarrerie invraisemblable».

Selon lui, cela permettrait d'«avoir de vrais représentants et pas des apparatchiks d'organisations qui sont au service d'ambitions politiques».

L'ancien président souhaite aussi «que dans les entreprises, les centrales syndicales ne puissent plus nommer des délégués syndicaux qui sont des fonctionnaires de leur centrale, mais que ces délégués soient élus».

Il souhaite enfin qu'en cas de conflit, «le chef d'entreprise puisse décider d'un référendum» : «s'il y a une voix de majorité pour la grève on fait la grève, s'il y a une voix de majorité pour la reprise, on fait la reprise».

(afp/nxp)

Créé: 09.06.2016, 08h41

Les raisons de la grève d'Air France

Les pilotes d'Air France sont appelés à déserter leurs cockpits de samedi à mardi pour défendre l'emploi et leurs conditions de rémunérations. Le conflit prend ses racines dans les plans de restructurations successifs et risque de perturber les vols au moment où s'ouvre l'Euro de football.

Articles en relation

La ministre du travail défend son projet de loi

France Myriam El Khomri a défendu face aux députés un texte «équilibré» visant à «renforcer le dialogue social» avec «la conviction que c'est par le collectif que le salarié est le mieux défendu». Plus...

La grogne continue, à la veille de l'Euro

Loi travail Grève SNCF et des éboueurs, manifestations prévues jeudi... L'exécutif français peine à contenir la colère sociale à la veille du début de la compétition de football. Plus...

SNCF: à trois jours de l'Euro, la grève est reconduite

France Les grévistes de la SNCF ont voté la reconduction du mouvement malgré un projet d'accord sur le temps de travail. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.