Sarkozy accuse Macron de cynisme

FranceL'ancien président refuse l'idée d'une coalition droite-gauche, avancée par le ministre de l'Economie.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nicolas Sarkozy accuse Emmanuel Macron de «cynisme» quand le ministre de l'Economie «critique la politique qu'il est en charge d'appliquer» et rejette l'idée d'une «coalition molle» droite-gauche qui ferait, selon lui, monter les extrêmes comme en Autriche, dans un entretien au JDD publié samedi.

«Emmanuel Macron a été le plus proche collaborateur de François Hollande - son secrétaire général adjoint - au cours des deux premières années de son mandat, c'est-à-dire au moment où a été enclenchée et votée la pire stratégie d'augmentation des impôts que la France ait jamais connue. Emmanuel Macron était dans le bureau à côté de celui du président de la République. Et il veut expliquer aux Français qu'il n'y était pour rien ?», s'indigne le président des Républicains.

«Cela fait deux ans qu'il est ministre de l'Économie et qu'il ne cesse pourtant de dénoncer la politique qu'il est en charge d'appliquer. Je pense que c'est du cynisme et le cynisme ne m'a jamais intéressé», affirme-t-il. «J'ajoute que le même, membre de premier plan de ce gouvernement, vient de nous expliquer qu'il n'est pas de gauche. Il est de quoi alors ? Quelle est la couleur du cynisme ?», conclut-il.

Pas de pacte

Nicolas Sarkozy s'oppose aussi indirectement à la volonté d'Emmanuel Macron de rassembler droite et gauche en réagissant à la situation en Autriche où l'extrême droite est arrivée largement en tête du premier tour de la présidentielle.

«Voilà le résultat de la pensée unique et du gouvernement de grande coalition. Quand il n'y a plus de gauche, quand il n'y a plus de droite, il reste les extrêmes», constate celui qui avait toutefois pratiqué l'ouverture à des personnalités de gauche juste après son élection à la présidence de la République en 2007.

«Quand il n'y a plus de confrontation, quand il n'y a plus qu'une pensée unique, au fond quand il n'y a plus qu'à choisir entre une coalition molle et les extrêmes, on a une extrême droite à 35 % et des partis de gouvernement à 11 %», juge-t-il.

«Ce qui s'est passé en Autriche peut se passer en France si la gauche et la droite ne se réveillent pas et si nous n'avons pas le courage de dire que l'alternance doit être franche. Si l'alternance est molle, si c'est la pensée unique, si c'est "un peu de gauche et un peu de droite", si c'est un discours tellement convenu qu'il passe au-dessus de la tête des gens parce qu'il ne correspond pas à la vie réelle, c'est le résultat que nous aurons», prévient-il. (afp/nxp)

Créé: 30.04.2016, 06h02

Articles en relation

Rama Yade est candidate à la présidentielle

France L'ancienne secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy était l'invitée de TF1, jeudi soir. Plus...

«Chez Macron, il n’y a ni loyauté ni fidélité qui tiennent»

France Interview Marc Endeweld est journaliste à Marianne. Il est l’auteur de «L’ambigu Monsieur Macron». Selon cet observateur de la vie politique, le ministre de l'économie joue avant tout sa carte personnelle. Plus...

Avec En marche!, Macron réveille le centre politique

France Lancé mercredi, le mouvement «ni à gauche ni à droite» du jeune ministre réactive l’idée d’une autre politique. Analyse. Plus...

«Il sera très difficile pour Sarkozy de se présenter»

France François Fillon est également candidat à la primaire de Les Républicains en vue des élections présidentielles en 2017. Plus...

«Je ne crois pas au plafond de verre pour Marine Le Pen»

France Interview Pour l’ex-premier ministre Jean-Pierre Raffarin, Alain Juppé est l’homme qu’il faut à la France. Mais il craint Marine Le Pen et ne sous-estime pas la capacité de Nicolas Sarkozy à retourner la situation Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.