Comment Sarkozy se retrouve lié à «Air Cocaïne»

EnquêteSelon le JDD, l'ex-président a utilisé le Falcon à bord duquel 700 kilos de cocaïne ont été saisis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'avocat de Nicolas Sarkozy a annoncé lundi matin son intention de demander au procureur de la République de Marseille des explications sur les investigations menées sur son client par une juge marseillaise dans le cadre de l'affaire «Air Cocaïne». Des factures téléphoniques de l'ancien président ont été contrôlées, selon le Journal du Dimanche.

La juge chargée du dossier de trafic de drogue présumé entre la République dominicaine et la France a fait contrôler ces factures et la géolocalisation des portables de Nicolas Sarkozy. «C'est une atteinte à l'intimité de la vie privée, ce sont des mesures coercitives», a déclaré Thierry Herzog à Europe 1. Il a précisé qu'il adresserait une lettre au procureur de Marseille «pour savoir dans quelles conditions des investigations aussi approfondies» ont été menées à l'encontre de l'ex-chef de l'Etat.

Selon le Journal du Dimanche, Nicolas Sarkozy a utilisé le Falcon à bord duquel 700 kilos de cocaïne ont été saisis le 19 mars 2013 sur l'aéroport de Punta Cana et l'aurait réservé pour un vol Paris-Bordeaux qui devait avoir lieu deux jours après. Me Thierry Herzog a assuré que ce ne n'était pas le même avion mais a confirmé que c'était la même compagnie de location.

Soupçons d'abus

«Nicolas Sarkozy n'a eu aucun contact avec les personnes mises en cause dans cette affaire», a poursuivi l'avocat. Ce dernier a dénoncé une volonté de traiter Nicolas Sarkozy différemment des autres citoyens.

«Nous ne demandons pas pour lui un traitement de faveur. En revanche, je n'accepte pas qu'il soit moins bien traité», a ajouté Thierry Herzog, qui a annoncé son intention d'engager «un certain nombre d'actions» en fonction des réponses du procureur de la République de Marseille.

Interrogée dimanche par BFM TV, la ministre française de la justice, Christiane Taubira, a déclaré que les investigations de la juge marseillaise visant Nicolas Sarkozy concernaient plutôt un soupçon d'abus de biens sociaux lié à des voyages de l'ex-chef de l'Etat en 2012 et 2013.

Argument rejeté par Thierry Herzog: «Ces voyages sont antérieurs à toutes les investigations qui sont faites et notamment à l'interpellation de l'avion à Punta Cana.»

(ats/nxp)

Créé: 02.11.2015, 09h44

Articles en relation

«Air Cocaïne»: un des pilotes est écroué

France Le pilote Pascal Fauret a été placé en détention provisoire après avoir été entendu. L'autre pilote, Bruno Odos, a été interpellé. Plus...

Pilotes exfiltrés: nom de code «Dîner en ville»

Air Cocaïne Deux pilotes français, condamnés à 20 ans de prison en République dominicaine, se sont évadés dans des conditions rocambolesques. Plus...

Un expert aérien dit avoir organisé la fuite des pilotes

Air cocaïne Un spécialiste de la sûreté aérienne revendique «l'opération de sauvetage» des pilotes condamnés à 20 ans en République dominicaine. Plus...

Les zones d'ombre autour de la fuite des pilotes

Air cocaïne L'exfiltration des deux pilotes, condamnés à 20 ans de prison en République dominicaine pour trafic de cocaïne, soulève de nombreuses questions. Plus...

Les pilotes d'«Air cocaïne» sont près de Lyon

France Les deux pilotes, condamnés à 20 ans de prison en République dominicaine pour trafic de coke, ont bravé l'interdiction de quitter le pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.