Le scandale Facebook touche 2,7 M d'Européens

Données personnellesBruxelles confirme que les données de près de 2,7 millions d'utilisateurs du réseau social ont été utilisées de «manière inappropriée».

Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les données personnelles de «jusqu'à 2,7 millions» d'utilisateurs européens de Facebook ont pu être transmises de «manière inappropriée» à la firme britannique Cambridge Analytica (CA), a annoncé vendredi la Commission européenne, citant un chiffre que lui a communiqué le réseau social.

Cette évaluation concernant l'Europe est à rapporter au nombre total de 87 millions d'utilisateurs de Facebook potentiellement touchés dans le monde, révélé mercredi par le patron du réseau social Mark Zuckerberg en personne.

Dans un courrier, «Facebook nous a confirmé que les données personnelles de jusqu'à 2,7 millions d'Européens, ou de personnes résidant dans l'UE pour être plus précis, pourraient avoir été transmises à Cambridge Analytica de manière inappropriée», a indiqué un porte-parole de l'exécutif européen, Christian Wigand.

Le courrier en question était une réponse à la Commission européenne, qui avait demandé la semaine dernière au réseau social de lui fournir rapidement des explications sur le scandale lié à la société Cambridge Analytica.

Appli de tests psy utilisée

Facebook explique «les mesures qui ont été prises depuis», a indiqué M. Wigand, ajoutant que l'exécutif européen allait «étudier dans le détail» la réponse du réseau social.

«Mais il apparaît déjà que d'autres discussions seront nécessaires», a-t-il ajouté, précisant qu'il y aurait un «appel téléphonique en début de semaine prochaine» entre la Commissaire européenne chargée de la Justice, Vera Jourova, et la numéro 2 de Facebook, Sheryl Sandberg.

La firme d'analyses de données Cambridge Analytica, qui a travaillé pour la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016, avait récupéré les données personnelles d'utilisateurs de Facebook via une application de tests psychologiques.

A l'époque, le système permettait à des applications tierces d'accéder non seulement aux données des usagers ayant utilisé l'application mais aussi à celles de leurs amis, expliquant le nombre très élevé de personnes potentiellement concernées. (afp/nxp)

Créé: 06.04.2018, 13h17

Articles en relation

30'000 Suisses touchés par le scandale Facebook

Scandale Cambridge Analytica Le scandale autour de la diffusion de données des utilisateurs de Facebook s'amplifie. Il touche aussi désormais la Suisse. Plus...

Le scandale s'amplife, Zuckerberg se justifie

Scandale Facebook Le PDG de Facebook, qui sera auditionné le 11 avril en lien avec le scandale Cambridge Analytica, assure être à sa place à la tête de Facebook. Plus...

Facebook présente ses excuses dans la presse

Etats-Unis et Grande Bretagne Embourbé dans le scandale de détournement des données personnelles, Facebook s'est offert une pleine page de publicité dimanche dans la presse britannique et américaine. Plus...

Scandale Facebook: fin de la perquisition à Londres

Cambridge Analytica La perquisition des locaux de la firme Cambridge Analytica, accusée d'avoir utilisé des données d'utilisateurs de Facebook, a pris fin dans la nuit de vendredi à samedi. Plus...

Facebook a échappé à son créateur

Affaire des données Alors que le réseau social pèse 50 milliards de moins en Bourse, Mark Zuckerberg est sous le feu des critiques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.