Un second bébé atteint de salmonellose en Espagne

Scandale Lactalis Un 2ème nourrisson a été diagnostiqué comme souffrant de salmonellose après avoir consommé du lait contaminé.

L'enfant malade a consommé du «lait maternisé élaboré par le groupe français Lactalis». (Samedi 3 février 2017)

L'enfant malade a consommé du «lait maternisé élaboré par le groupe français Lactalis». (Samedi 3 février 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un bébé ayant consommé du lait produit par l'industriel français Lactalis a été diagnostiqué comme souffrant de salmonellose au Pays Basque espagnol, ont annoncé samedi les autorités sanitaires locales. Un cas similaire avait été révélé en janvier dans la région.

«Surveillance médicale»

«Un deuxième cas de nourrisson touché par une infection à la salmonelle Agona» a été détecté à l'Hôpital universitaire Basurto à Bilbao, écrit dans un communiqué le département de la Santé du gouvernement régional basque.

L'enfant a consommé du «lait maternisé élaboré par le groupe français Lactalis». Son état de santé actuellement «est bon, il n'est pas hospitalisé et il est sous contrôle et surveillance médicale», poursuit le communiqué.

Un précédent bébé ayant consommé du lait infantile contaminé de Lactalis avait déjà été recensé au Pays Basque. Son infection à la salmonellose avait été confirmée le 12 janvier par des scientifiques de l'Institut Pasteur et de Santé publique France.

Retrait de lots

L'Institut avait également évoqué une suspicion de salmonellose chez un enfant en Grèce qui n'était pas confirmé à cette date.

Lactalis, numéro un mondial du secteur, avait annoncé quelques jours plus tard le retrait en Espagne de 37 lots supplémentaires de produits alimentaires infantiles potentiellement contaminés à la salmonelle. Ce retrait faisait suite à celui en décembre de tous les produits fabriqués à partir du 15 février 2017 dans l'usine de Craon, dans l'ouest de la France, où une contamination à la salmonelle avait été détectée, soit quelque 550'000 produits.

Les produits concernés en Espagne sont principalement les laits en poudre et céréales des marques Damira, Sanutri et Puleva, exclusivement vendus en pharmacies.

Le groupe avait ordonné début janvier la reprise dans 83 pays de tous les lots de lait infantile produits dans l'usine incriminée. Au total, 12 millions de boîtes sont concernées à travers le monde.

Enquête

Depuis le 22 décembre, le parquet de Paris mène une enquête préliminaire ouverte contre X, pour «blessures involontaires» et «mise en danger de la vie d'autrui».

En France, 37 bébés ont été touchés par cette épidémie. Une précédente épidémie, toujours liée à la présence de la même bactérie à l'usine de Craon, avait affecté 146 nourrissons.

Emmanuel Besnier, le PDG de Lactalis, a adressé ses excuses aux familles des victimes, dans une lettre ouverte diffusée vendredi sur le site de l'industriel, deux mois après le début du scandale qui devrait coûter «plusieurs centaines de millions d'euros» au groupe, selon lui. (ats/nxp)

Créé: 03.02.2018, 16h04

Articles en relation

Le PDG de Lactalis présente ses excuses

France Emmanuel Besnier a finalement présenté ses excuses dans l'affaire du lait contaminé confectionné par son entreprise. Plus...

Lait contaminé: la bactérie a perduré 12 ans

France La salmonelle présente dans l'usine Lactalis, à l'origine de deux épidémies chez des nourrissons en 2005 et 2017, a subsisté entre ces deux dates. Plus...

Laits contaminés: groupe Lactalis perquisitionné

France La crise autour de la commercialisation de lait infantile contaminé aux salmonelles prend un tour judiciaire. Plus...

Un bébé atteint de salmonelle en Espagne

Scandale Lactalis L'affaire de laits contaminés déborde des frontières françaises. D'autres enfants d'autres pays sont touchés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 août.
(Image: Bénédicte? ) Plus...