Passer au contenu principal

«La séduction à la française a masqué les comportements déplacés!»

Les femmes politiques ne veulent plus se taire. Dix-sept ex-ministres dénoncent le sexisme en politique. Analyse de la sociologue Catherine Achin qui évoque un lourd héritage «masculin, blanc, bourgeois »

«Cette fois, c'est trop», écrivent dix-sept ex-ministres de droite comme de gauche. L'affaire Baupin semble avoir libéré la parole des femmes en politique qui dénoncent les attitudes de certains hommes.
«Cette fois, c'est trop», écrivent dix-sept ex-ministres de droite comme de gauche. L'affaire Baupin semble avoir libéré la parole des femmes en politique qui dénoncent les attitudes de certains hommes.

Depuis les accusations de harcèlement visant le député écologiste Denis Baupin, la parole semble se libérer au sein de la classe politique française marquée par son côté masculin. Un milieu politique où les femmes se tairaient le plus souvent, de peur d'endosser le costume de victime, synonyme de «faiblesse».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.