Passer au contenu principal

Qui serrera la main de MBS? Casse-tête au sommet du G20

S’afficher aux côtés du prince saoudien est un cauchemar pour certains des leaders réunis ce vendredi et samedi en Argentine.

Le prince Mohammed Ben Salmane.
Le prince Mohammed Ben Salmane.

Il s’annonce tendu, le sommet du G20, ce vendredi et samedi en Argentine. Il y a Vladimir Poutine qui débarque en pleine escalade militaire entre Russie et Ukraine. Et Donald Trump risque de réitérer ses attaques frontales contre la Chine de Xi Jinping, comme au sommet de l’APEC en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Mais le véritable casse-tête diplomatique, c’est la présence du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, surnommé «MBS». Qui donc acceptera de s’afficher à côté de l’homme fort de Riyad, soupçonné d’avoir commandité le meurtre le 2 octobre à Istanbul de son compatriote Jamal Khashoggi? Qui osera serrer la main du commandant militaire à la tête de la coalition arabe qui mène des frappes indiscriminées au Yémen et impose un blocus menant à la pire crise humanitaire du monde?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.