Shkreli en prison après avoir menacé Clinton

Etats-UnisL'entrepreneur de la pharmacie Martin Shkreli avait offert une récompense pour une mèche de cheveux d'Hillary Clinton.

Martin Shkreli parle aux médias à New York le 4 août 2017.

Martin Shkreli parle aux médias à New York le 4 août 2017. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il avait offert une récompense de 5000 dollars pour une mèche de cheveux d'Hillary Clinton: une juge new-yorkaise en a eu assez des gestes incontrôlés de l'extravagant entrepreneur de la pharmacie Martin Shkreli, et a décidé de révoquer sa caution pour l'emprisonner.

Martin Shkreli, surnommé «l'homme le plus détesté des Etats-Unis» pour avoir en 2015 fait exploser le prix d'un médicament utilisé pour combattre le sida, avait été jugé coupable de fraude sur titres et de manipulations d'actions début août, à l'issue d'un procès à Brooklyn. Mais il avait été remis en liberté moyennant une caution de 5 millions de dollars, en attendant de connaître sa sentence.

«La caution a été révoquée et il a été envoyé en prison», a confirmé mercredi soir à l'AFP un porte-parole du procureur fédéral de Brooklyn. C'est donc en prison que le trentenaire féru de réseaux sociaux et de hip-hop va devoir attendre sa condamnation, dont la date a été fixée au 16 janvier 2018.

«Humour maladroit»

L'avocat de Shkreli, le célèbre Benjamin Brafman, qui pendant le procès avait qualifié son client de «génie» incapable de relations normales avec les autres, a longuement plaidé auprès de la juge Kiyo Matsumoto pour éviter à son client la détention.

Coutumier de comportements bizarroïdes et de menaces voilées contre une journaliste, Shkreli s'était par ailleurs excusé mardi par écrit. Dans sa lettre à la juge, il reconnaissait avoir fait preuve «de mauvais jugement» et d'«un humour maladroit» dans un message qu'il avait posté sur Facebook début septembre - depuis effacé - où il offrait 5000 dollars à qui s'emparerait d'une mèche de la candidate démocrate malheureuse à la présidentielle américaine. La juge Matsumoto s'est néanmoins ralliée aux arguments du procureur, estimant que ses menaces répétées faisaient de lui un danger public. (afp/nxp)

Créé: 14.09.2017, 01h35

Articles en relation

Le boss de la pharma se moque des lycéens prodiges

Australie Avec 20 dollars, de jeunes australiens ont recréé un médicament à 750 dollars. Martin Shkreli, l'ex-PDG de Turing Pharmaceutical, n'a pas apprécié la leçon. Plus...

Shkreli tient en haleine les fans du Wu-Tang Clan

Etats-Unis Le magnat controversé avait promis qu'il diffuserait un album unique du groupe de rap si Trump était élu. Plus...

Martin Shkreli menace Wu-Tang Clan

People Vexé, le sulfureux PDG menace de détériorer l'album unique qu'il détient. Plus...

Martin Shkreli arrêté pour malversations

Etats-Unis L'entrepreneur américain qui avait avait provoqué un tollé en augmentant drastiquement le prix d'un médicament a été interpellé jeudi à New York. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Soumise au vote populaire le 4 mars prochain, l'initiative «No Billag» vise à supprimer la redevance radio et télévision. Si tel devait être le cas, la RTS fermerait boutique, selon son directeur, publié le 22 novembre 2017
Plus...