Skripal voulait arracher le «pardon» de Poutine

Espion empoisonnéSelon un proche de l'espion russe empoisonné en Grande-Bretagne, Sergueï Skripal avait écrit au président pour rentrer en Russie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ex-agent double Sergueï Skripal avait écrit voici quelques années au président Vladimir Poutine pour obtenir son «pardon» et rentrer en Russie. L'information émane d'un ami d'enfance de Skripal qui a témoigné à la BBC. Le Kremlin nie l'existence d'une telle missive.

Sergueï Skripal, victime d'un empoisonnement le 4 mars à Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre, «m'a appelé en 2012, nous avons parlé pendant une demi-heure», a déclaré Vladimir Timochkov dans une interview publiée samedi par la BBC. «Il disait qu'il n'était pas un traître (...) et qu'il avait écrit à Vladimir Poutine pour être intégralement pardonné et autorisé à se rendre en Russie».

«Haute trahison»

Ancien colonel du service de renseignement de l'armée russe (GRU), Sergueï Skripal avait été accusé par Moscou de «haute trahison» pour avoir vendu des informations au renseignement britannique et condamné en 2006 à 13 ans de prison. En 2010, il avait bénéficié d'un échange d'espions organisé entre Moscou et Washington.

Selon Vladimir Timochkov, Sergueï Skripal «regrettait» son passé d'agent double qui a fait de sa vie un «vrai gâchis». Par ailleurs, toujours selon cet ami, Skripal ne se considère pas non plus comme un «traître», parce qu'«il a prêté serment à sa patrie socialiste, l'Union soviétique, et non à la Russie».

Suite à la publication de cette interview, l'ambassade de Russie à Londres a diffusé une déclaration d'un porte-parole du Kremlin affirmant qu'«il n'y a pas de lettre de Sergueï Skripal demandant au président Poutine de l'autoriser à revenir en Russie». (ats/nxp)

Créé: 24.03.2018, 18h30

Articles en relation

L'ambassadeur russe écrit à l'agent contaminé

Affaire Skripal L'ambassadeur russe a salué le courage du policier qui a aidé l'ex-espion russe, et répété l'innocence de la Russie dans cette affaire. Plus...

Le sang de Skripal sera analysé par l'OIAC

Royaume-Uni L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) va se pencher sur l'affaire de l'espion empoisonné. Un juge a donné son feu vert jeudi. Plus...

Moscou évoque la «mise en scène» de Londres

Espion empoisonné Moscou a organisé une réunion pour présenter sa position face à l'empoisonnement de Sergueï Skripal, mercredi. Plus...

2 à 3 semaines pour analyser les échantillons

Ex-espion empoisonné Il faudra encore 2 à 3 semaines pour connaître les résultats des échantillons prélevés dans l'affaire de l'empoisonnement de l'ex-espion russe. Plus...

Des diplomates russes expulsés quittent Londres

Espion empoisonné Le gouvernement britannique a annoncé expulser 23 diplomates en rétorsion à l'empoisonnement d'un ex-espion russe. Les premiers départs ont débuté mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.