Le «Small group» veut rapidement des élections

SyrieL'envoyé spécial de l'ONU a été chargé par le «Small group» d'organiser la rédaction d'une Constitution, en vue d'élections.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le «Small group» sur la Syrie a appelé jeudi l'envoyé spécial de l'ONU à organiser au plus vite la première réunion d'un comité chargé de rédiger une Constitution. Le but étant l'organisation d'élections.

«Nous appelons (...) à réunir aussitôt que possible une commission constitutionnelle crédible et ouverte à tous qui engagera les travaux de rédaction d'une nouvelle Constitution syrienne et établira les bases d'élections libres et régulières», ont déclaré jeudi les sept chefs de la diplomatie du Small group (Allemagne, Arabie saoudite, Égypte, États-Unis, France, Jordanie et Royaume-uni).

L'envoyé spécial, Staffan de Mistura, est invité à présenter le 31 octobre «au plus tard» les progrès qu'il aura accomplis, ont-il ajouté à l'issue d'une réunion à New York en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

Ces élections devront être ouvertes à tous les Syriens, y compris les millions de réfugiés ayant fui le pays depuis le début de la guerre civile en 2011, ont-ils souligné. Le vote des réfugiés compliquerait la donne pour le président Bachar el-Assad, qui apparaît de plus en plus comme le vainqueur du conflit.

Solution pacifique

Le «Small group» a invité la Russie et l'Iran, alliés de Damas, à «faire en sorte que les parties syriennes se montrent prêtes à participer de manière substantielle aux travaux de cette commission».

Le régime syrien a montré peu d'empressement ces derniers mois à participer au processus de paix sous l'égide de l'ONU à mesure qu'il gagnait du terrain militairement. «Il n'existe pas de solution militaire à la guerre ni d'autre possibilité qu'une solution politique», ont insisté les sept ministres dans leur déclaration commune. «Ceux qui recherchent une solution militaire ne réussiront qu'à accroître le risque d'une escalade dangereuse et d'une extension de la crise qui embraserait toute la région et au-delà», ont-ils averti.

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, a appelé de son côté dans un communiqué à tout faire pour que les auteurs de crimes de guerre et contre l'humanité en Syrie soient traduits en justice. Elle a exhorté la communauté internationale à «oeuvrer pour l'instauration d'un cessez-le-feu général et de processus qui puissent mettre fin à ce conflit insensé». (ats/nxp)

Créé: 28.09.2018, 03h32

Articles en relation

La Russie livre des missiles S-300 à la Syrie

Avion abattu Une semaine après la destruction d'un Iliouchine-20 russe par Israël, Poutine a informé Assad de la livraison des batteries anti-aériennes S-300 à la Syrie. Plus...

Un avion russe abattu par la défense syrienne

Syrie Alors que la Syrie était frappée par des missiles israéliens, un avion russe a été abattu par la défense anti-aérienne syrienne: 15 morts. Plus...

Poutine et Erdogan créent une zone tampon à Idleb

Syrie Les dirigeants russe et turc se sont mis d'accord sur l'établissement d'une «zone démilitarisée» dans le dernier bastion rebelle syrien. Plus...

Les Américains, mais pas forcément l'armée, en Syrie jusqu'au départ des Iraniens

Les Américains resteront en Syrie tant que toutes les forces iraniennes n'en seront pas parties, mais cela ne signifie pas forcément une présence militaire, a déclaré jeudi le représentant spécial des Etats-Unis pour le conflit syrien James Jeffrey. La Maison Blanche a semblé changer sa ligne cette semaine en marge de l'Assemblée générale de l'ONU en affirmant que les Etats-Unis ne partiraient pas «tant que les forces iraniennes» et leurs milices alliées resteront sur place, où elles soutiennent le régime de Damas.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.