Passer au contenu principal

Snowden accusé de fournir à la Russie ses informations

Selon des responsables du Congrès américain, certains documents militaires confidentiels récupérés par Snowden sont aux mains des Russes.

Des migrants pauvres avaient caché dans leurs appartements à Hong Kong Edward Snowden en 2013. Aujourd'hui, les réfugiés craignent pour leur sécurité et ils demandent l'asile au Canada. (9 mars 2017)
Des migrants pauvres avaient caché dans leurs appartements à Hong Kong Edward Snowden en 2013. Aujourd'hui, les réfugiés craignent pour leur sécurité et ils demandent l'asile au Canada. (9 mars 2017)
archive, AFP
La justice norvégienne a de nouveau débouté mercredi l'ex-consultant de l'Agence de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden. Il demandait des garanties contre une éventuelle extradition s'il venait chercher une récompense en Norvège. (Mercredi 28 septembre 2016)
La justice norvégienne a de nouveau débouté mercredi l'ex-consultant de l'Agence de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden. Il demandait des garanties contre une éventuelle extradition s'il venait chercher une récompense en Norvège. (Mercredi 28 septembre 2016)
Reuters
A man looks in Moscow on July 12, 2013, at a computer screen displaying a photo US National Security Agency (NSA) fugitive leaker Edward Snowden (C) during his today's meeting with leading Russian rights activists and lawyers at Moscow's Sheremetyevo airport where he has been stuck in transit for the last three weeks. Snowden met today around a dozen Russian rights activists, lawyers and other figures in a closed-door meeting at Moscow's Sheremetyevo airport, an official said. AFP PHOTO / STR
A man looks in Moscow on July 12, 2013, at a computer screen displaying a photo US National Security Agency (NSA) fugitive leaker Edward Snowden (C) during his today's meeting with leading Russian rights activists and lawyers at Moscow's Sheremetyevo airport where he has been stuck in transit for the last three weeks. Snowden met today around a dozen Russian rights activists, lawyers and other figures in a closed-door meeting at Moscow's Sheremetyevo airport, an official said. AFP PHOTO / STR
Keystone
1 / 65

Des responsables du Congrès américain ont affirmé mardi que certains documents militaires confidentiels, subtilisés par Edward Snowden, étaient vraisemblablement aux mains de la Russie, où l'Américain vit réfugié depuis l'été dernier.

«95% des informations qu'il a prises sont de nature militaire, des informations à la fois tactiques et stratégiques et qui, selon nous, sont aux mains des Russes», a affirmé Mike Rogers, président républicain de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants.

«Sûr que les Russes ont obtenu toutes ces informations»

Le parlementaire en veut pour preuve un rapport confidentiel du Pentagone qui réalise l'état des lieux des documents emportés par Edward Snowden, un ancien consultant de l'agence américaine de renseignement NSA. Le rapport n'a pas été rendu public, mais selon Mike Rogers, les analystes du gouvernement américain estiment que «tout ou une partie» des informations «seraient aux mains des services de renseignement russes aujourd'hui».

«La question n'est pas de savoir s'il se trouve sous l'influence des services russes de renseignement aujourd'hui: tout le monde est d'accord que oui», a-t-il assuré. «La question est de savoir quand cela a commencé».

«Je ne peux pas dire que j'ai vu Snowden donner ces informations, mais il est là-bas», a approuvé son collègue démocrate Dutch Ruppersberger. «Je connais les Russes. Je suis sûr que les Russes ont obtenu toutes ces informations».

1,7 million de documents secrets

Edward Snowden a constamment nié avoir livré des documents à la Russie, la Chine ou toute autre puissance étrangère. En octobre, il avait expliqué au New York Times qu'il avait donné tous les documents à des journalistes à Hong Kong et n'avait rien emporté en Russie.

«Il y a une probabilité de zéro que les Russes ou les Chinois aient reçu des documents», avait-il assuré.Selon le rapport du Pentagone, tel que décrit par Mike Rogers, Edward Snowden aurait volé 1,7 million de documents secrets.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.