Une société zurichoise engage l'ex-chef du Mossad

Consultant A peine retraité, l’ancien patron des services secrets israéliens entre au service d'une société de conseil zurichoise. Il met en garde contre les risques d'une attaque d'Israël contre l'Iran, idée «stupide», selon lui.

Meir Dagan reçoit en 2011 l'accolade du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. L'homme aujourd'hui âgé de 67 ans a servi 32 ans dans l'armée israélienne. Il a dirigé le Mossad de 2003 à 2011.

Meir Dagan reçoit en 2011 l'accolade du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. L'homme aujourd'hui âgé de 67 ans a servi 32 ans dans l'armée israélienne. Il a dirigé le Mossad de 2003 à 2011. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Par définition, les services secrets doivent le rester. Les firmes privées et organisations gouvernementales chargées du renseignement ne cherchent pas la publicité. D'où la surprise de voir l'antenne zurichoise de la société de conseil Arcanum («Secret» en latin) informer le public de l'entrée à son service de Meier Dagan.

Monsieur Dagan n'est pas n'importe qui. Durant huit ans, de 2003 à janvier 2011, il a dirigé le Mossad, les services secrets israéliens. Après un an de retraite, il reprend du service pour le compte d'Arcanum, une organisation active à l'échelon international et qui a pignon sur rue au General-Guisan-Quai.

L'ex-patron du Mossad n'aura pas un poste fixe. Il devient membre du conseil et sera appelé à ce titre à s'exprimer comme expert de cas en cas. «Son expérience de général nous sera très précieuse, notamment dans le domaine de l'armement», confie Thomas Landgraf, porte-parole de la société, jeudi dans les colonnes du Tages-Anzeiger.

Stupide d'attaquer l'Iran

Autant Meir Dagan est resté silencieux durant son mandat au Mossad, autant il apprécie de s'exprimer depuis son entrée en retraite. Il dit tout haut qu'une attaque israélienne contre les installations nucléaires iraniennes entraînerait à coup sûr, selon lui, une guerre régionale.

Mener un raid contre l'Iran est «l'idée la plus stupide» qu'il ait jamais entendue. Comme chef du Mossad, il a cherché à retarder le programme nucléaire iranien par des méthodes «plus subtiles»: sabotage, feintes, liquidations. On saisit la référence aux attentats menés contre des scientifiques iraniens et au piratage informatique par le biais du ver Stuxnet.

Formé à l'école de la guerre

Meir Dagan a servi 32 ans dans l'armée israélienne. Comme chef du Mossad, il était admiré et craint à la fois pour son style direct. Lors de sa nomination à la tête des services secrets, Ariel Sharon, alors Premier ministre, avait fait un curieux éloge en mentionnant que «Dagan n'a pas son pareil pour séparer un Arabe de sa tête».

Les deux hommes se connaissaient depuis les années 70 et avaient combattu côte à côte lors de la guerre du Kippour. Jamais un homme n'était resté aussi longtemps à la tête du Mossad avant Meir Dagan.

Durant son règne, il a redoré le blason quelque peu terni des services secrets israéliens. Il a toutefois été critiqué à la fin de son mandat pour plusieurs pannes, en particulier pour avoir fait tuer un marchand d'armes du Hamas à Dubaï.

Créé: 23.02.2012, 11h40

Articles en relation

«Il ne serait pas judicieux qu’Israël attaque l’Iran»

Sécurité Le chef de la diplomatie britannique, William Hague, a insisté sur la nécessité de «donner une chance» à l’approche diplomatique. Le plus haut gradé des forces armées américaines a également estimé que ce serait «prématuré». Plus...

Pour Israël, l'Iran est derrière les attentats de Bangkok

Terrorisme Au moins trois explosions ont retenti mardi dans le centre de Bangkok, faisant au moins un blessé grave. Pour Israël, il n'y a pas de doute: ces attaques sont l'oeuvre de Téhéran. Plus...

Un 3e Iranien arrêté après les attentats de Bangkok

Thaïlande Après l'arrestation de deux suspects, un troisième Iranien a été arrêté mercredi en Malaisie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.