Des soldats turcs blessés par des tirs syriens

SyrieUn poste d'observation turc en Syrie a été touché par des tirs de mortiers provenant de zones sous contrôle syrien.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux soldats turcs ont été blessés samedi par des tirs de mortiers contre leur poste d'observation dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé le ministère turc de la défense. Les tirs provenaient de zones sous contrôle du régime du président syrien Bachar el-Assad.

L'incident s'est passé devant un poste d'observation au sud de la zone de désescalade d'Idleb. Les deux militaires, légèrement blessés, ont été évacués vers la Turquie pour y être hospitalisés, a ajouté la même source dans un communiqué.

Contrôlés par les djihadistes d'Hayat Tahrir al-Cham (ex-branche d'Al-Qaïda), Idleb et des territoires insurgés voisins sont la cible ces dernières semaines de bombardements meurtriers, menés par le régime syrien et son allié russe, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG proche des rebelles.

Intensification des frappes

Depuis septembre 2018, Idleb fait l'objet d'un accord négocié par la Russie et la Turquie, qui parraine certains groupes rebelles, prévoyant la mise en place d'une «zone démilitarisée» séparant les secteurs des djihadistes et des insurgés des zones gouvernementales attenantes.

Cet accord a permis à la province d'éviter une offensive d'envergure de l'armée syrienne, mais le régime a continué d'y mener des frappes, devenues plus régulières depuis février. Neuf civils, dont deux enfants, ont ainsi été tués samedi dans la province d'Idleb et celle voisine de Hama, selon l'OSDH.

La guerre en Syrie, qui a éclaté en 2011 après la répression par le régime de manifestation prodémocratie, s'est complexifiée au fil des ans avec l'implication de groupes de djihadistes et des puissances étrangères. Elle a fait plus de 370'000 morts. (ats/nxp)

Créé: 04.05.2019, 23h49

Galerie photo

Face à l'Etat islamique en Syrie, les Syriaques s'organisent

Face à l'Etat islamique en Syrie, les Syriaques s'organisent Les Syriaques, une minorité chrétienne de Syrie, se battent pour sauver leur peuple du massacre promis par les djihadistes. Des Suisses les ont rejoints.

Articles en relation

Après 8 ans de guerre, Assad s'estime sauvé

Syrie Huit ans après le début du conflit en Syrie qui a fait plus de 360'000 morts et des millions de déplacés, le régime Assad profite que la flamme de la révolution s'est éteinte. Plus...

Attaque chimique: Damas rejette un rapport

Guerre en Syrie Un rapport de l'OIAC révèle que du gaz chimique a bien été utilisé lors de l'attaque contre la ville syrienne de Douma en avril 2018. Plus...

Après la fin du «califat», l'EI se replie

Afghanistan Le groupe Etat islamique a dû se replier en Afghanistan, après la fin de son règne en Syrie et en Irak. Des attaques pourraient être menées contre les Etats-Unis. Plus...

Al-Baghdadi refait son apparition en vidéo

Syrie Le groupe Etat Islamique a diffusé une vidéo de «son chef» Abou Bakr al-Baghdadi, la première en cinq ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.