Sommaruga: «Les contradictions du Pavillon suisse me plaisent»

Exposition universelleLa journée officielle de la Confédération célébrée lundi au Pavillon suisse d'Expo 2015 à Rho, dans la périphérie de Milan, a été couronnée de succès. Elle a été marquée par la visite de Simonetta Sommaruga.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La présidente de la Confédération s'est réjouie des «contradictions thématisées» du Pavillon helvétique, qu'elle a visité avant de se rendre à Rome pour y rencontrer le premier ministre italien Matteo Renzi.

La journée, gratifiée d'un temps estival, a débuté à 10h30 à l'Expo Centre. Les présidents du Conseil national Stéphane Rossini, du Conseil des Etats Claude Hêche, les conseillers d'Etat des cantons de Bâle-Ville, des Grisons, du Tessin, d'Uri et du Valais et les maires de Genève, Lugano et Zurich formaient le reste de la délégation helvétique.

Accueil chaleureux

La délégation a été chaleureusement accueillie par Bruno Antonio Pasquino, commissaire général de l'Expo, qui n'a pas ménagé ses louanges à l'égard de la Suisse. Il s'est notamment réjoui de son «soutien à l'Expo depuis le début et alors même que l'Italie n'y croyait plus». Les représentants helvétiques se sont ensuite rendus en cortège jusqu'au Pavillon Suisse.

Un défilé haut en couleurs et en musique (voir notre galerie photos) a ensuite offert aux nombreuses personnes qui se pressaient sur le parcours «un aperçu de la culture populaire suisse» qui a suscité les applaudissements enthousiastes des visiteurs.

Simonetta Sommaruga a visité les quatre tours qui forment le pavillon avant de s'entretenir avec la presse. La présidente de la Confédération s'est réjouie des «contradictions thématisées» soulevées par le Pavillon.

«La Suisse investit beaucoup pour lutter contre la faim dans le monde, mais elle doit faire davantage encore. Le gouvernement doit intervenir afin que le secteur des matières premières devienne plus transparent, mais chaque individu doit aussi être responsable dans son approche à la consommation.»

Mme Sommaruga n'a pas manqué de rappeler que «la Suisse est un des pays au monde qui consomme le plus de produits cultivés équitablement et dans le respect de l'environnement.»

Questions embarrassantes

Mais la présidente socialiste s'est aussi demandé «pourquoi une extrême pauvreté règne dans beaucoup de pays dont les sous-sols regorgent de pétrole, d'or, de cuivre, de diamants et comment est-il possible que douze des 25 pays où la mortalité infantile est la plus élevée sont des nations africaines riches de matières premières?» Autant de questions embarrassantes auxquelles il faudra savoir répondre, a conclu Simonetta Sommaruga.

Après un déjeuner et un spectacle de danse moderne, la délégation suisse s'est rendue jusqu'à l'«Arbre de la vie», le symbole par excellence de l'Expo 2015, puis a visité le «Palazzo Italia». La présidente de la Confédération s'est ensuite envolée pour Rome où une rencontre avec le premier ministre italien Matteo Renzi était prévue en fin de journée.

Les tours deviendront des serres

Du 1er au 16 mai, selon les indications fournies à l'ats par Andrea Arcidiacono, chef de communication du Pavillon suisse, celui-ci a accueilli 115'000 visiteurs. Jusqu'au 31 octobre, trois millions de personnes y sont attendues. La Suisse a été le premier pays en 2011 à signer sa participation à Expo 2015, placée sous le thème de «Nourrir la planète, énergie pour la vie.» Comme l'a souligné son commissaire général, le Pavillon suisse a été le premier à être achevé.

Intitulé «Confooderatio Helvetica», il s'étend sur une superficie de 4433 m2. Ses quatre tours sont remplies de rondelles de pommes séchées, de verres d'eau, de sachets de sel et de café soluble, «produits suisses» par excellence. Il propose aussi une exposition des cantons du Gothard (Grisons, Uri, Tessin et Valais) et des villes de Bâle, Zurich et Genève.

Après l'exposition universelle, les tours deviendront des serres urbaines placées dans les villes suisses. A l'issue de l'événement, 75% des matériaux utilisés et des infrastructures pourront être réutilisés. (ats/nxp)

Créé: 18.05.2015, 06h59

Articles en relation

A l'Expo de Milan, la fête sur fond de gaz lacrymogènes

Italie L'exposition universelle a ouvert ses portes à Milan. Des manifestants anti-Expo, qui dénoncent le gaspillage d'argent public, ont tenté de gâcher la fête. Plus...

Le pavillon suisse a ouvert ses portes à Milan

Expo 2015 Trois millions de visiteurs sont attendus durant les six prochains mois sur la plate-forme helvétique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.