Passer au contenu principal

Le sort d'Assange «entre les mains de l'Europe»

Le président équatorien, Rafael Correa, a estimé vendredi que l'Europe avait «entre ses mains» le sort du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, réfugié depuis juin à l'ambassade d'Equateur à Londres.

Julian Assange
Julian Assange
AFP

«Si la Grande-Bretagne délivre le sauf-conduit, demain, tout est terminé. Si la Suède l'interroge à l'ambassade ou par internet, demain, cette affaire est terminée. Si l'avocat d'Assange (l'ex-juge espagnol) Baltasar Garzon obtient satisfaction sur les recours qu'il a présentés devant les instances européennes, demain, tout est terminé», a commenté Rafael Correa devant la presse au cours d'un déplacement à Ambato (sud).

«Tout est entre les mains de l'Europe», a résumé le président socialiste, dont le pays à accordé l'asile politique à l'Australien réfugié depuis le 16 juin dans son ambassade à Londres. «Nous avons fait ce que nous devions faire», a-t-il ajouté.

Le 20 décembre, l'Equateur s'était déclaré «préoccupé» par la position de la Suède, qui avait dit refuser d'entendre Julian Assange à l'ambassade.

«Cela nous préoccupe que cette offre ne soit pas acceptée, car cela pourrait dénouer l'affaire. Mais ils (les Suédois, ndlr) insistent, ils répètent qu'ils ne peuvent pas le faire», avait alors déploré le ministre équatorien des Affaires étrangères Ricardo Patiño devant la presse de Quito.

Julian Assange est réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres afin d'échapper à une extradition vers la Suède pour une affaire de viol et d'agression sexuelle présumés, dans laquelle l'Australien de 41 ans clame son innocence.

L'Equateur lui a accordé l'asile politique, mais Londres entend appliquer le mandat d'arrêt suédois. Le cyber-militant affirme que s'il est envoyé en Suède, il risque à terme d'être extradé vers les Etats-Unis, furieux de la publication par WikiLeaks de documents américains secrets, et d'y encourir la peine de mort.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.