Spotify efface des épisodes «haineux» d'un podcast

Etats-UnisSpotify a supprimé certains épisodes du podcast d'un conspirationniste américain d'extrême-droite, soutien de Trump.

Spotify a décidé de supprimer certaines de ces émissions après avoir enregistré des plaintes d'utilisateurs.

Spotify a décidé de supprimer certaines de ces émissions après avoir enregistré des plaintes d'utilisateurs. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La plate-forme de streaming mondial Spotify a confirmé vendredi la suppression de certains épisodes du podcast animé par un conspirationniste américain d'extrême-droite. Elle estime que ces enregistrements violaient sa politique concernant les discours de haine.

«Spotify confirme que des épisodes spécifiques du podcast 'The Alex Jones Show' ont été supprimés pour avoir violé notre politique concernant les contenus haineux», a déclaré un porte-parole de l'entreprise dans un e-mail envoyé à l'AFP vendredi. Spotify ne précise pas combien ou quels épisodes ont été concernés.

Alex Jones, soutien de Donald Trump et administrateur du site internet conspirationniste américain InfoWars, est poursuivi par les parents d'un enfants tué en 2012 dans la fusillade de l'école élémentaire de Sandy Hook dans le Connecticut. Il avait affirmé que le massacre était une mise en scène. Spotify a décidé de supprimer certaines de ses émissions après avoir enregistré des plaintes d'utilisateurs. «Nous prenons sérieusement les dénonciations de contenus haineux et nous réécoutons tout épisode de podcast et toute chanson signalés par notre communauté», a déclaré l'entreprise suédoise.

Critères vagues

La politique de Spotify bannit notamment les contenus «qui promeuvent, prônent ou incitent à la haine ou à la violence contre un groupe ou un individu en raison de sa race, sa religion, son genre, son identité, son sexe, son ethnicité, sa nationalité et son orientation sexuelle».

En mai, Spotify avait annoncé que les chansons de la star du R&B R. Kelly, accusé d'abus sexuel, ne seraient plus proposées dans ses playlists et ses recommandations personnalisées, après l'appel du mouvement féministe Time's Up exhortant l'industrie musicale à se défaire du chanteur. Spotify a ensuite fait marche arrière, face aux critiques plaidant que cette pratique, basée sur des critères trop vagues, portait préjudice aux artistes. (ats/nxp)

Créé: 04.08.2018, 04h01

Articles en relation

R. Kelly banni des playlists de Spotify

Etats-Unis La plate-forme musicale a décidé de retirer de ses playlists les chansons de R. Kelly, accusé d'abus sexuels, une première. Plus...

Spotify attire toujours plus d'abonnés payants

Musique Le service de musique en streaming Spotify affichait 75 millions d'abonnés fin mars, une performance toujours plus forte. Plus...

Débuts en fanfare pour Spotify à Wall Street

Etats-Unis Le numéro un mondial de la musique en streaming a fait ses premiers pas mardi à la Bourse de New York, alors que les valeurs technologiques vivent une passe difficile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.