La «statue» d'Erdogan n'a pas résisté à la polémique

AllemagneL'installation d'une statue du chef de l'Etat turc dans le centre de Wiesbaden pour un festival n'est pas restée longtemps en place. Elle a été enlevée dans la nuit.

La statue de quatre mètres de hauteur représente Recep Tayyip Erdogan peint de couleur dorée et levant le doigt d'un air décidé.

La statue de quatre mètres de hauteur représente Recep Tayyip Erdogan peint de couleur dorée et levant le doigt d'un air décidé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La ville de Wiesbaden en Allemagne a fait retirer dans la nuit de mardi à mercredi une statue dorée du chef de l'Etat turc installée en centre-ville dans le cadre d'un festival artistique, en raison de la polémique qu'elle suscitait.

«En accord avec la police, la municipalité a décidé de faire démonter la statue car la sécurité autour ne pouvait plus être garantie», a indiqué la mairie dans un message sur son compte twitter. Elle a été déplacée par une grue.

Cette statue de quatre mètres de hauteur d'un président Recep Tayyip Erdogan peint de couleur doré et levant le doigt d'un air décidé avait été installée en début de semaine dans la ville par les organisateurs d'un festival d'art, la Biennale de Wiesbaden.

Ce festival, qui avait obtenu l'autorisation des autorités locales, s'est donné cette année comme mot d'ordre «bad news» (mauvaises nouvelles) et entendait avec cette statue provoquer le public et inciter à la discussion.

Leurs espoirs ont été atteints sans doute au-delà de leurs espérances: les esprits se sont échauffés de plus en plus depuis lundi entre partisans et adversaires de ce projet et d'Erdogan.

Peu après avoir été installée, divers commentaires insultants, parmi lesquels «Hitler turc», ont été inscrits sur la statue. Le ton est particulièrement monté mardi soir devant l'installation lorsque les deux camps se sont fait face «dans une atmosphère un peu agressive», selon un porte-parole de la police.

Un responsable local de la sécurité, Oliver Franz, a même fait état auprès du quotidien Wiesbadener Kurier d'échauffourées entre les deux parties. «Des couteaux ont été observés», a-t-il ajouté.

Cette situation a finalement poussé la mairie à ordonner le retrait de la construction artistique.

Le directeur du théâtre de Wiesbaden à l'origine de l'action, Uwe Eric Laufenberg, a lui défendu l'initiative au nom de la liberté d'expression. «Nous avons monté la statue pour discuter d'Erdogan», a-t-il dit, selon l'agence DPA. «Dans une démocratie il faut pouvoir supporter toutes les opinions», a-t-il ajouté.

Un responsable local du parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD), Emil Sänze, a dénoncé en retour «la bêtise» des organisateurs qui «offrent une scène à un despote passant son temps à humilier les Allemands». (afp/nxp)

Créé: 29.08.2018, 10h32

Articles en relation

La Turquie va boycotter l'électronique US

Crise diplomatique Erdogan a annoncé mardi des mesures de rétorsion contre les appareils électroniques américains. Plus...

Erdogan jure de braver les «menaces» américaines

Turquie La tension monte entre Ankara et Trump. Le président turc a promis qu'il répondrait aux menaces de Washington sur le pasteur américain détenu en Turquie. Plus...

Erdogan dénonce une «guerre économique»

Turquie La livre turque a plongé après l'annonce de Donald Trump qui va doubler les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium en provenance du Bosphore. Plus...

Erdogan salue la décision d'Özil

Football Le président turc s'est exprimé face à la presse mardi après une réunion parlementaire à Ankara. Plus...

«La Turquie devient une sombre dictature»

Israël-Turquie Benjamin Netanyahu a répondu sèchement au président Erdogan qui avait traité Israël d'Etat «le plus fasciste et raciste au monde». Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.