Stormy Daniels: «Une tempête s'annonce»

Etats-UnisDans l'émission satirique «Saturday Night Live», l'actrice X a joué son propre rôle, appelant Trump à la démission.

Stormy Daniel dans son propre rôle en coulisses du SNL.

Stormy Daniel dans son propre rôle en coulisses du SNL. Image: SNL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Enhardie par les cafouillages du président des Etats-Unis Donald Trump, l'actrice pornographique Stormy Daniels s'est permise ce week-end de jouer son propre rôle dans une émission satirique. Elle a appelé le milliardaire républicain à la démission.

Dans ce feuilleton politico-judiciaire qui s'emballe, la femme de 39 ans a fait une apparition détonante dans «Saturday Night Live», programme-phare de la chaîne NBC.

«Désolé Donald, c'est trop tard. Je sais. Tu ne crois pas au changement climatique, mais une tempête s'annonce, 'baby'», avertit Stormy Daniels, en clin d'oeil à son nom évoquant l'orage (storm en anglais).

Décrivant une Maison-Blanche assiégée, l'émission a rassemblé un plateau de comédiens issus de la télévision et de Hollywood: Scarlett Johansson interprétant la fille du président, Ivanka Trump, Jimmy Fallon dans le rôle du gendre Jared Kushner, ou Ben Stiller pour jouer Michael Cohen, l'avocat personnel du président.

Semaine catastrophique

Ce spectacle impitoyable est venu clôturer une semaine catastrophique pour Donald Trump, dont la défense dans cette affaire embarrassante est apparue brouillonne et fluctuante, en dépit d'un récent remaniement de son équipe d'avocats.

Stormy Daniels affirme avoir eu, il y a plus de dix ans, une liaison avec M. Trump. Leur relation fait l'objet d'un accord de confidentialité signé en 2016 avec l'avocat personnel de M. Trump. L'actrice a touché 130'000 dollars. Le versement pourrait s'avérer illégal s'il était prouvé qu'il visait à protéger le candidat républicain d'un scandale le plombant à la présidentielle.

Récemment recruté pour défendre les intérêts de M. Trump, l'ancien maire de New York Rudy Giuliani a mis les pieds dans le plat lors d'une interview à Fox News, il y a quelques jours. Il a affirmé que M. Trump avait remboursé sur plusieurs mois à son avocat les 130'000 dollars, en insistant sur l'effet désastreux sur l'élection qu'aurait causé une absence d'accord de confidentialité. Or, jusque-là, M. Trump assurait ne rien savoir. (ats/nxp)

Créé: 07.05.2018, 02h26

Galerie photo

En images, la levée de boucliers contre Donald Trump

En images, la levée de boucliers contre Donald Trump Dès son investiture le 20 janvier 2016, Donald Trump a été contesté par des manifestations dans le monde entier.

Articles en relation

Trump s'enfonce dans ses contradictions

Etats-Unis Le président américain, qui s'est contredit à propos d'une possible relation avec la porno-star Stormy Daniels, a accusé les médias de colporter «des conneries». Plus...

Trump revoit sa défense face à Stormy Daniels

Etats-Unis Le président américain a finalement admis avoir déboursé 130'000 dollars afin de faire taire l'actrice porno. Plus...

Trump a remboursé l'argent versé à l'actrice X

Etats-Unis Le président américain a remboursé à son avocat Michael Cohen les 130'000 dollars versés à Stormy Daniels, selon Rudy Giuliani. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.