Le successeur possible de Loukachenko est un gosse de 11 ans

BiélorussieNikolaï, 11 ans, suit son président de père partout. Il a déjà rencontré les plus grands. Et acquis les attitudes adéquates…

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’a que onze ans, il a siégé à l’ONU, a déjà rencontré Barack Obama, Benoît XVI, le président chinois Xi Jinping et l’ancien leader vénézuélien Hugo Chavez. Nikolaï, troisième fils d’Alexandre Loukachenko, est-il appelé à prendre un jour la succession de son père à la tête de la Biélorussie? Le président, réélu dimanche avec 84% des suffrages pour un 5e mandat, l’exhibe en tout cas partout. Dimanche, c’est encore Nikolaï, de son petit nom Kolia, qui accompagnait son père au bureau de vote.

Le chef de l’Etat biélorusse a reconnu que Kolia était son troisième fils, conçu avec son médecin personnel, Irina Abelskaïa, et non avec sa femme Galina. Cette dernière est la mère de deux autres fils bien plus âgés: Viktor, 39 ans, conseiller auprès du président sur les questions de sécurité nationale, et Dmitri, 35 ans, qui dirige le club sportif présidentiel. Or il semble bien que Nikolaï ait les préférences de son cher papa. En 2008, le chef de l’Etat déclarait au journal populaire russe Komsomolskaïa Pravda que Kolia, alors âgé de quatre ans, ne se laissait nourrir et habiller que par son père. Depuis, l’enfant est devenu un sujet de plaisanterie. Mais de nombreux experts et simples Biélorusses pensent qu’il est l’héritier appelé à diriger le pays quand son père aura passé la main. En 2012, le président avait dit à Hugo Chavez: «Voilà la personne qui prendra la suite de notre coopération dans 20 à 25 ans».

Les apparitions répétées de l’enfant aux côtés de son père pourraient aussi relever de la stratégie de communication. Depuis 2008, le réalisateur britannique Timothy Bell conseille Alexandre Loukachenko, qui aimerait beaucoup gommer l’image d’autocrate qu’il véhicule. Le voir avec son fils pourrait adoucir ce ressenti.

Encore que le fiston semble avoir appris de l’autocrate. En Biélorussie, on raconte que Nikolaï ferait preuve de dédain à l’égard du petit personnel ou même de ses propres grands frères

Créé: 12.10.2015, 17h52

Articles en relation

Le président biélorusse en route pour un 5e mandat

Elections Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, a remporté dimanche un cinquième mandat avec 83,49% des voix. Plus...

Depardieu: «C'est merveilleux, on dirait la Suisse»

Bélarus L'acteur a appris à faucher au Bélarus dans le domaine du très autoritaire président Alexandre Loukachenko. Le site lui a rappelé le charme bucolique de l'Helvétie... Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.