Un Suisse oeuvre à plus de transparence au Panama

Evasion fiscaleLe Bâlois Mark Pieth a intégré la commission mise en place après le scandale des «Panama Papers».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quatre semaines après la publication des «Panama Papers», une commission d'experts s'est mise au travail pour réviser le droit et les finances du petit pays et un Suisse en fait partie, a-t-on appris. Il s'agit du professeur de droit pénal bâlois Mark Pieth, expert de la lutte anticorruption.

Cet aréopage de sept membres doit élaborer des propositions pour éviter qu'à l'avenir la place financière panaméenne ne puisse être utilisée pour effectuer du blanchiment d'argent ou des affaires illégales, a déclaré vendredi son président Juan Carlos Varela, en créant officiellement cette commission.

Outre Mark Pieth, le groupe comprend également le Prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz et l'ancien président panaméen Nicolas Ardito Barletta. La commission doit présenter ses recommandations dans les six mois.

Le 20 avril, en visite à Tokyo, Juan Carlos Varela avait assuré que son pays entendait être à la pointe d'un mouvement global en faveur d'une meilleure transparence financière, à la suite du scandale des Panama Papers.

Les quelque 11,5 millions de documents du cabinet d'avocats panaméen, dévoilés au début avril par une centaine de médias dans le monde entier, ont mis au jour un vaste système d'évasion fiscale impliquant de hauts responsables politiques, sportifs ou milliardaires. Le scandale a provoqué l'ouverture de nombreuses enquêtes dans le monde et a notamment conduit le Premier ministre islandais, ainsi qu'un ministre espagnol à la démission. (ats/nxp)

Créé: 30.04.2016, 10h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...