Passer au contenu principal

Le sultan Qabous, un médiateur incontournable

François Hollande l’a immédiatement relevé. Portrait d’un souverain atypique.

Une fois encore, l’atypique sultan d’Oman aura joué un rôle déterminant dans la libération d’un otage au Yémen. Dans son communiqué saluant le retour à la liberté d’Isabelle Prime, François Hollande ne s’y est pas trompé, exprimant « toute sa gratitude à ceux qui ont oeuvré à sa libération, et notamment au sultan Qabous Ibn Saïd d’Oman ». Presque les mêmes mots qu’avait utilisés son prédécesseur Nicolas Sarkozy, en novembre 2011,lors de la libération de trois humanitaires français retenus durant cinq mois au Yémen par Al-Qaida dans la péninsule arabique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.