Surveiller Assange coûte 13'700 francs par jour au Royaume-Uni

ProtectionDepuis deux ans, les policiers britanniques assurent une présence permanente à l'extérieur de l'ambassade d'Equateur où s'est réfugié Julian Assange.

Si Julian Assange met un pied hors de l'ambassade, il peut être arrêté en vue d'une extradition vers la Suède.

Si Julian Assange met un pied hors de l'ambassade, il peut être arrêté en vue d'une extradition vers la Suède. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La surveillance policière du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, retranché depuis deux ans à l'ambassade d'Equateur à Londres, coûte près de 13'700 francs (11'000 euros) par jour au contribuable britannique, a-t-on appris jeudi auprès de Scotland Yard.

Entre le 19 juin 2012, jour où le cyber-militant s'est réfugié à l'ambassade, et mai 2014, la surveillance a coûté 6,4 millions de livres (8 millions d'euros). Cette somme comprend notamment les salaires des policiers, heures supplémentaires incluses, ainsi que l'usage de véhicules, de bureaux et d'équipement informatique.

Depuis deux ans, les policiers assurent une présence permanente à l'extérieur de l'ambassade, située dans un immeuble de briques à quelques pas du magasin de luxe Harrods.

Risque d'extradition

Pour des «raisons de sécurité», Scotland Yard refuse de dire combien d'officiers sont affectés à la surveillance de l'Australien de 42 ans. Si Julian Assange mettait un pied hors de l'ambassade, il serait arrêté en vue d'une extradition vers la Suède qui le réclame à la suite d'accusations de viol et d'agressions sexuelles.

L'ancien hacker, qui clame son innocence, craint à terme d'être envoyé aux Etats-Unis et d'y être jugé pour la divulgation par WikiLeaks de centaines de milliers de documents secrets. «Nous comptons toujours sur l'Equateur pour aider à mettre un terme à la résidence difficile et coûteuse de M. Assange», avait déclaré mercredi un porte-parole du ministère britannique.

Mais le président d'Equateur, Rafael Correa, a déclaré mardi qu'Assange bénéficierait de la protection de son pays aussi longtemps qu'il le désirait et que l'Australien pouvait «rester dans l'ambassade autant de temps que nécessaire». (afp/nxp)

Créé: 19.06.2014, 17h58

Galerie photo

Le parcours de Julian Assange en images

Le parcours de Julian Assange en images Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, est réfugié depuis 2012 à l'ambassade d'Equateur à Londres pour échapper à un mandat d'arrêt suédois.

Articles en relation

Le père de Julian Assange a rencontré Bachar al-Assad

Syrie Le père du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a rencontré à Damas le président Bachar al-Assad au cours d'un voyage de «solidarité avec le peuple syrien», a rapporté mardi le quotidien The Australian. Plus...

Julian Assange dénonce un réseau mondial de surveillance

Genève Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a dénoncé devant l'ONU à Genève un réseau transnational de surveillance qui se développe de manière incontrôlée. Plus...

Julian Assange vit retranché depuis un an

Londres Le 19 juin 2012, le fondateur de WikiLeaks se réfugiait à l'ambassade d'Equateur. Un an plus tard, l'Australien reconnaît «l'impasse» dans laquelle il se trouve pour les mois voire les années à venir. Plus...

Julian Assange reçoit un visiteur de marque

Banni Le fondateur du site Internet WikiLeaks, Julian Assange, réfugié depuis un an dans l'ambassade d'Equateur à Londres, a reçu dimanche soir la visite du chef de la diplomatie équatorienne Ricardo Patiño. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.