Passer au contenu principal

Moyen-OrientSyrie: le régime encercle un poste militaire turc

Les forces de Bachar el-Assad ont repris vendredi plusieurs localités du nord de la province de Hama. Or l'armée turque a un poste d'observation dans cette zone.

Amnesty International a accusé lundi le régime syrien et son allié russe de «crimes de guerre», après avoir documenté 18 attaques menées au cours de l'année passée contre des écoles et des centres médicaux du nord-ouest de la Syrie. (10 mai 2020)
Amnesty International a accusé lundi le régime syrien et son allié russe de «crimes de guerre», après avoir documenté 18 attaques menées au cours de l'année passée contre des écoles et des centres médicaux du nord-ouest de la Syrie. (10 mai 2020)
AFP
Les batteries antiaériennes syriennes ont intercepté lundi des frappes israéliennes dans le nord du pays, a affirmé l'agence de presse officielle Sana. (4 mai 2020 - Image d'archive)
Les batteries antiaériennes syriennes ont intercepté lundi des frappes israéliennes dans le nord du pays, a affirmé l'agence de presse officielle Sana. (4 mai 2020 - Image d'archive)
AFP
La défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre «l'agression américaine, britannique et française», a rapporté la télévision d'Etat syrienne. Le régime syrien a jugé que cette opération militaire constituait une violation «flagrante» du droit international et était «vouée à l'échec».
La défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre «l'agression américaine, britannique et française», a rapporté la télévision d'Etat syrienne. Le régime syrien a jugé que cette opération militaire constituait une violation «flagrante» du droit international et était «vouée à l'échec».
Keystone
1 / 150

Les forces du régime syrien ont encerclé vendredi un poste d'observation de l'armée turque près de la province d'Idleb. Elles mènent une offensive contre les djihadistes et les rebelles qui accentue les tensions dans le nord-ouest de la Syrie en guerre.

Après près de quatre mois de bombardements quasi quotidiens contre Idleb et des zones dominées par les djihadistes dans les provinces voisines, le régime, soutenu par Moscou, a lancé le 8 août une offensive au sol. Vendredi, les prorégime ont repris plusieurs localités du nord de la province de Hama, dont celles de Kafr Zita et Morek.

L'armée turque dispose d'un poste d'observation dans cette zone, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et l'agence officielle Sana. «Les forces du régime se sont déployées à Morek (...) sans s'en prendre au poste d'observation», a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Mais il est «encerclé», et pour les soldats turcs, la seule issue possible est de passer par des secteurs tenus par le régime, selon lui. Selon l'Observatoire, les prorégime sont déployés à seulement près de 200 mètres du poste dont dispose la Turquie, frontalière de la province syrienne d'Idleb et soutient des groupes rebelles dans la région.

«Nous ne partons pas»

Le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu a confirmé que les forces prorégime étaient non loin du poste. Il a affirmé que son pays ne l'abandonnerait pas, soulignant que la question était discutée avec l'Iran et la Russie, deux alliés de Damas.

«Les forces du régime mènent des activités autour de notre poste d'observation», a indiqué le ministre lors d'un déplacement au Liban. Mais «nous ne voulons pas en partir». L'OSDH a fait état de raids aériens menés vendredi par le régime et l'armée russe sur de nombreuses localités du sud de la province d'Idleb.

La Syrie sera au coeur d'un sommet le 16 septembre à Ankara entre les présidents de Russie, d'Iran et de Turquie, les trois pays qui jouent un rôle de premier plan dans le conflit. En attendant, la présidence turque a annoncé que le Recep Tayyip Erdogan se rendrait mardi à Moscou pour y rencontrer son homologue Vladimir Poutine.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.