Passer au contenu principal

Tchouri: la comète se révèle dure, froide et contient des molécules organiques

Alors que le robot s’est endormi faute d’énergie, l’Agence spatiale dévoile ses premiers résultats.

Depuis l’atterrissage de Philae sur la comète Tchouri, le 12 novembre, les premiers résultats des expériences menées par l’atterrisseur sont diffusés peu à peu.
Depuis l’atterrissage de Philae sur la comète Tchouri, le 12 novembre, les premiers résultats des expériences menées par l’atterrisseur sont diffusés peu à peu.
AP

C’est un monde nouveau qui s’ouvre chaque jour un peu plus devant nos yeux ébahis. Depuis l’atterrissage de Philae sur la comète Tchouri, le 12 novembre, les premiers résultats des expériences menées par l’atterrisseur sont diffusés peu à peu. «Même si le robot a connu des problèmes à l’atterrissage et qu’il se retrouve aujourd’hui en hibernation faute d’énergie, il a pu envoyer beaucoup de données avant de s’endormir, souligne Stéphane Berthet, vice-président de la Commission fédérale des affaires spatiales (CFAS). Plus de 80% des expériences prévues ont été réalisées. C’est une réussite extraordinaire.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.