Le «Telegraph» a-t-il censuré des infos sur HBSC, son annonceur?

CompromissionsUn éditorialiste du «Daily Telegraph» a démissionné avec fracas, arguant que le grand quotidien britannique avait peu couvert les Swissleaks.

Selon le responsable de la rubrique politique du Telegraph, Peter Osborne, «The Telegraph» a failli à son devoir d'informer sur les Swissleaks en voulant éviter de froisser son annonceur, HSBC.

Selon le responsable de la rubrique politique du Telegraph, Peter Osborne, «The Telegraph» a failli à son devoir d'informer sur les Swissleaks en voulant éviter de froisser son annonceur, HSBC.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il a accusé le quotidien britannique conservateur d'avoir censuré des informations sur la banque HSBC, afin de conserver les faveurs de cet important annonceur.

Dans une tribune publiée mardi sur le site Opendemocracy.net, Peter Oborne explique son geste en relatant plusieurs épisodes de censure d'informations concernant le géant bancaire.

Au sujet de la couverture de la dernière affaire touchant la filiale suisse de HSBC, baptisée SwissLeaks, sur un vaste scandale de fraude fiscale et de blanchiment d'argent, il estime qu'il fallait «un microscope» pour trouver l'information dans le «Telegraph».

«C'est une évidence dans le journalisme britannique de qualité que l'équipe en charge de la publicité et la rédaction doivent être rigoureusement séparées. Il y a beaucoup de preuves qu'au 'Telegraph' cette séparation n'existe plus», a-t-il regretté.

La direction du quotidien a de son côté réagi en affirmant que «la séparation entre la publicité et notre rédaction récompensée par de nombreux prix a toujours été fondamentale dans notre entreprise. Nous réfutons totalement tout allégation contraire».

«Il est très regrettable que Peter Oborne, collaborateur du 'Telegraph' pendant près de cinq ans, se soit lancé dans une attaque aussi stupéfiante et sans fondement, pleine d'imprécisions et d'insinuations», a-t-elle ajouté.

Lente déchéance

Dans sa tribune, Peter Oborne livre sa vision d'une lente déchéance du titre, marquée par le départ de plusieurs grandes signatures. Notamment celui du rédacteur en chef Tony Gallagher, renvoyé il y a un an pour être remplacé par un «directeur des contenus».

Un autre grand quotidien britannique, «The Guardian», a rebondi sur l'affaire mercredi, assurant que HSBC avait mis son compte publicitaire «en pause» peu avant la publication de l'affaire Swissleaks.

Un autre concurrent du «Telegraph», «The Times», a longuement relaté l'affaire dans ses colonnes. (ats/nxp)

Créé: 18.02.2015, 17h41

Articles en relation

Mohammed VI justifie son compte chez HSBC

SwissLeaks Le roi du Maroc affirme que son compte en Suisse a été ouvert «dans le strict respect de la réglementation» en vigueur dans le royaume. Plus...

Perquisition chez HSBC pour «blanchiment aggravé»

SwissLeaks Le Ministère public du canton de Genève a indiqué avoir ouvert une procédure pour blanchiment d'argent contre la banque. Une perquisition est menée aujourd'hui. Plus...

Les juges français ont terminé leur enquête sur HSBC Suisse

SwissLeaks La filiale suisse de la banque privée britannique est mise en examen depuis novembre dernier pour blanchiment aggravé de fraude fiscale concernant des clients français. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.