Passer au contenu principal

Theresa May sauve sa tête d’un souffle et gagne un répit

Par 325 voix contre 306, la motion de censure de l’opposition a été repoussée mercredi soir. Prochaine étape lundi.

Pendant ce temps au Parlement européen à Bruxelles, cet homme prend en photo l’Union Jack… avant qu’il ne soit trop tard.
Pendant ce temps au Parlement européen à Bruxelles, cet homme prend en photo l’Union Jack… avant qu’il ne soit trop tard.
Vincent Kessler, Reuters

Theresa May sauve son poste: malgré les nombreuses attaques portées par les députés de l’opposition sur son «manque d’empathie» et son «manque d’autorité», elle a remporté mercredi soir le vote de défiance à l’égard de son gouvernement déposé par le chef du parti travailliste Jeremy Corbyn par 325 voix contre 306. La première ministre a immédiatement promis qu’elle «cherchera une voie pour aller de l’avant qui obtiendra le soutien de la Chambre des Communes». Elle a proposé de rencontrer «individuellement les dirigeants des partis parlementaires» dès mercredi soir. Elle notifiera lundi à la Chambre des Communes la stratégie qu’elle entend poursuivre vis-à-vis du Brexit.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.