Passer au contenu principal

AllemagneLe tireur de Halle avait annoncé son acte

Un journal allemand ainsi que l'observatoire du terrorisme ont repéré le manifeste antisémite que l'auteur de l'attentat avait publié récemment.

Le petit immeuble dans lequel vivait le tireur de Halle. (vendredi 11 octobre 2019)
Le petit immeuble dans lequel vivait le tireur de Halle. (vendredi 11 octobre 2019)
Keystone
Au lendemain de l'attentat qui a coûté la vie à deux personnes en pleine rue à Halle, les médias ont révélé l'existence d'un manifeste antisémite publié par l'auteur quelques jours avant qu'il ne passe à l'acte. (jeudi 10 octobre 2019)
Au lendemain de l'attentat qui a coûté la vie à deux personnes en pleine rue à Halle, les médias ont révélé l'existence d'un manifeste antisémite publié par l'auteur quelques jours avant qu'il ne passe à l'acte. (jeudi 10 octobre 2019)
AFP
Cette attaque intervient quelques mois après le meurtre, en Hesse, de Walter Lübcke, un élu pro-migrants du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel (CDU). Le principal suspect était un membre de la mouvance néonazie.
Cette attaque intervient quelques mois après le meurtre, en Hesse, de Walter Lübcke, un élu pro-migrants du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel (CDU). Le principal suspect était un membre de la mouvance néonazie.
Keystone
1 / 15

L'auteur de l'attentat visant une synagogue à Halle a publié sur internet un «manifeste» antisémite, ont affirmé l'observatoire du terrorisme SITE et le quotidien «Die Welt». La directrice de SITE, Rita Katz, a indiqué sur Twitter que ce document «semble avoir été créé il y a une semaine, le 1er octobre».

Selon elle, il montre «des photos des armes et des munitions utilisées», dont des «armes de fabrication artisanale», et fait part de l'objectif de «tuer autant d'anti-Blancs que possible, de préférence des Juifs».

«Die Welt» rapporte sur son site internet que le texte, long d'une dizaine de pages et rédigé en anglais, mentionne spécifiquement le projet d'attaquer la synagogue de Halle lors de la fête juive de Yom Kippour, et de survivre.

L'attentat a été perpétré par un homme lourdement armé, habillé en treillis et portant un casque, dont le mode opératoire rappelle l'attentat contre deux mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande) en mars par un Australien d'extrême droite.

La police allemande a annoncé dans la soirée avoir interpellé un homme blessé dans un échange de tirs avec les forces de l'ordre.

Le ministre de l'Intérieur Horst Seehofer a parlé d'une «attaque antisémite» pour laquelle un sympathisant «d'extrême droite» est suspecté.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.