Passer au contenu principal

PrésidentielleLa Toile a été intraitable avec Marine Le Pen

La stratégie agressive de la candidate du FN n'a pas convaincu les internautes, qui lui reprochent d'avoir tiré le débat télévisé vers le bas.

Le nouveau président sera vite confronté à un défi majeur: sceller une majorité claire aux législatives des 11 et 18 juin. (Lundi 8 mai 2017)
Le nouveau président sera vite confronté à un défi majeur: sceller une majorité claire aux législatives des 11 et 18 juin. (Lundi 8 mai 2017)
AFP
Des manifestations anti-Macron ont eu lieu à Paris lundi, à l'appel du collectif «Front social» et des syndicats. (Lundi 8 mai 2017)
Des manifestations anti-Macron ont eu lieu à Paris lundi, à l'appel du collectif «Front social» et des syndicats. (Lundi 8 mai 2017)
AFP
Le candidat ouvrier prône la semaine des 32 heures. Il avait rassemblé 1,15% des voix en 2012, soit bien moins que son prédécesseur au fort capital de sympathie Olivier Besancenot qui, en 2007, avait réuni 4,08% des voix.
Le candidat ouvrier prône la semaine des 32 heures. Il avait rassemblé 1,15% des voix en 2012, soit bien moins que son prédécesseur au fort capital de sympathie Olivier Besancenot qui, en 2007, avait réuni 4,08% des voix.
AFP
1 / 114

A quatre jours du second tour de la présidentielle française, le débat télévisé de ce 3 mai entre les deux finalistes, le centriste Emmanuel Macron et la candidate de l'extrême droite Marine Le Pen, a très souvent viré à la cacophonie et au pugilat verbal.

Selon un sondage auprès d'un échantillon de téléspectateurs interrogés à l'issue du débat, 63% considèrent que Emmanuel Macron s'est montré le plus convaincant, contre 34% pour Marine Le Pen, des chiffres qui recoupent à peu près les intentions de vote pour dimanche annoncées par plusieurs sondages. Selon BFMTV, la présidente du FN a même perdu des voix chez ses électeurs du premier tour.

Pour beaucoup, la candidate d'extrême droite n'a cessé de répondre aux questions des deux journalistes en démolissant les précédents quinquennats ou en étrillant le programme d'Emmanuel Macron. Et quand elle s'est lancée sur des débats de fond, Marine Le Pen a souvent affirmé des faits qui étaient faux, selon cet article du Monde.

Sur Twitter, les anti-Le Pen n'ont pas manqué de relever la performance décevante de la présidente du Front National, tandis que d'autres, qui pensaient pourtant voter pour elle, pourraient bien faire machine arrière dimanche.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.