Tour d'horizon des populismes en Europe

ElectionsAlors que la République tchèque s'apprête à élire son chef de l'Etat, le sortant Milos Zeman, pro-russe et anti-musulman, ou ses rivaux pro-européens libéraux, ailleurs en Europe l'extrême-droite joue des coudes.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Tchèques ont commencé à voter vendredi en début d'après midi pour choisir entre leur président sortant Milos Zeman, pro-russe, pro-chinois et anti-musulman, légèrement favori, et ses rivaux pro-européens, plus libéraux.

Selon un sondage réalisé début janvier, le candidat pro-européen de 68 ans pourrait l'emporter au second tour, prévu les 26 et 27 janvier, avec 48,5% contre 44% au président sortant.

L'occasion de se replonger dans les derniers scores européens des partis populistes, europhobes voire racistes. La Pologne (où 60'000 personnes ont manifesté à l'appel de l'extrême-droite en novembre dernier, notre photo AFP), la Hongrie, l'Autriche et l'Allemagne se distinguent avec des mouvements nationalistes ou anti-immigration qui montent en puissance.

En rouge sur la carte, les pays où le score de l'extrême-droite est important. En noir, les pays où la présence de tels partis est négligeable voire inexistante, comme dans la péninsule ibérique où, ni en Espagne, ni au Portugal, un parti d'extrême-droite n'a réussi à percer.

(nxp)

Créé: 12.01.2018, 16h57

Articles en relation

Le président Milos Zeman affronte un test difficile

République tchèque Les Tchèques étaient appelés aux urnes pour élire leur président. Milos Zeman, le sortant, est le grand favori du premier tour. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les intempéries paralysent une partie de la Suisse
(Image: Bénédicte) Plus...