Le tourisme flamand se met en mode catalan

BelgiqueLa Flandre, région belge aux velléités indépendantistes, vient à la rescousse de ses voisins catalans en déployant rien que pour eux, un site dans leur propre langue.

Capture d'écran du site en question.

Capture d'écran du site en question.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Chers futurs visiteurs de notre beau pays, la Flandre, vous pourrez consulter les informations relatives à la préparation de votre séjour en anglais, en français, en allemand, en néerlandais, en russe, en «castillan» ou encore... en catalan. A vous de choisir et bonne visite dans notre beau pays! ».

Ces phrases pourraient constituer le message d'accueil pour tout internaute consultant le site de l'Office de tourisme de Flandres, nous apprend le quotidien économique belge «L'Echo».

Ainsi, un Catalan voulant s'informer sur le chocolat belge n'aura plus à cliquer sur une rubrique risquant de lui donner des boutons, «El chocolate belga», mais sur son bien-nommé «La xocolata belga». Mais ça ne marche pas toujours: la bière belge, «cerveza belga» reste telle quelle - ah non, pardon, le «z» se mue en un bien plus élégant «s»: «cervesa belga». Où donc avais-je la tête?

(nxp/nxp)

Créé: 16.04.2018, 14h38

Articles en relation

«L'indépendance n'est pas l'unique solution»

Catalogne Carles Puigdemont s'est dit prêt, au lendemain de sa libération en Allemagne, à travailler avec le gouvernement espagnol. Plus...

Puigdemont conteste les poursuites pour rébellion

Catalogne L'ex-président catalan, détenu en Allemagne, a présenté un recours contre son inculpation en Espagne pour rébellion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.