Des traces de gaz sarin trouvées en Syrie

Armes chimiquesDes inspecteurs de l'OIAC ont trouvé de «traces de précurseurs de VX et de sarin sur un site» en Syrie.

L'OIAC estime que du gaz de chlore a été utilisé de manière répétée comme arme chimique en Syrie.

L'OIAC estime que du gaz de chlore a été utilisé de manière répétée comme arme chimique en Syrie. Image: DR/Illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les inspecteurs de l'organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ont découvert en Syrie des traces d'éléments, entrant dans la fabrication de gaz sarin et de gaz VX. Ceux-ci ont été trouvés sur un site non déclaré, selon un document de l'UE.

Le représentant permanent de la Lettonie à l'OIAC a dit jeudi aux délégués de l'organisation que l'UE avait un certain nombre d'«inquiétudes» concernant la question des armes chimiques en Syrie.

Il note qu'«en haut de la liste» des préoccupations de l'UE figure la «découverte récente» par les inspecteurs de l'OIAC de «traces de précurseurs de VX et de sarin sur un site où elles n'étaient pas censées être».

«L'Union européenne s'inquiète particulièrement, vu ce qui vient d'être dit, du fait que la Syrie pourrait toujours détenir des équipements d'armes chimiques ou des agents d'armes chimiques non déclarés», a ajouté le représentant. Le porte-parole de l'OIAC a refusé de donner plus d'informations, faisant valoir un devoir de réserve sur le sujet.

Gaz de chlore utilisé

Après une attaque en août 2013 au gaz sarin près de Damas, dénoncée par une grande partie de la communauté internationale, le régime syrien a accepté de démanteler son arsenal chimique.

Mais l'OIAC a conclu que du gaz de chlore avait été utilisé de manière répétée et systématique comme arme chimique en Syrie. L'OIAC n'en a toutefois pas attribué la responsabilité au régime ou à l'opposition armée, qui s'accusent mutuellement de l'avoir fait.

Washington a proposé mercredi à ses partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU de lancer une enquête pour déterminer qui est responsable de ces attaques. (ats/nxp)

Créé: 09.05.2015, 08h05

Dossiers

Articles en relation

Des djihadistes prennent une usine d'armes chimiques

Irak Les islamistes irakiens ont pris le contrôle du complexe d'Al Muthanna, une ancienne fabrique d'armes chimiques datant du régime de Saddam Hussein. Plus...

Les USA entraînent des rebelles syriens anti-EI

Syrie/Irak Un responsable américain a annoncé l'entraînement de rebelles syriens modérés volontaires en Jordanie pour lutter contre le groupe Etat islamique. Plus...

Vue du ciel, Kobané est un champ de ruines

Syrie Des images terribles tournées depuis un drone montrent la ville de Kobané ravagée après des mois de combats. Plus...

Assad admet que son armée a subi des revers

Syrie Pour la première fois, le président syrien a reconnu avoir eu des revers face aux rebelles. Il affirme toutefois que la guerre n'est pas perdue. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.