Trente mois de prison contre un frère Abdeslam

BelgiqueUn frère d'un des terroristes impliqués dans les attentats du 13 novembre de Paris a été jugé mercredi à Bruxelles pour vol.

Mohamed Abdeslam a écopé de prison ferme pour un braquage.

Mohamed Abdeslam a écopé de prison ferme pour un braquage. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné mercredi à 30 mois de prison Mohamed Abdeslam, frère du djihadiste Salah Abdeslam. Il a été jugé pour avoir dérobé près de 70'000 euros à la Commune bruxelloise de Molenbeek, une peine inférieure aux réquisitions.

Mohamed Abdeslam a en outre écopé d'une amende de 16'000 euros (18'235 francs), reconnu coupable du vol de la caisse communale de Molenbeek-Saint-Jean.

Les faits se sont déroulés le 23 janvier 2018 en pleine journée au moment où était transféré en voiture, dans des sacoches, le montant de la caisse communale de Molenbeek qui devait être déposé dans une banque.

Fonction de chauffeur

Mohamed Abdeslam, accompagné de deux autres complices, servait de chauffeur. Une fois la voiture arrivée devant la banque, un homme avait surgi à son côté et s'était emparé de l'argent sans rencontrer aucune résistance, un enchaînement que Mohamed Abdeslam a comparé à «une pièce de théâtre» lors de l'audience.

Jugé avec deux coprévenus, dont Youssef B., à qui il avait emprunté la voiture, Mohamed Abdeslam a expliqué qu'aucun couteau n'avait été brandi par ce dernier, contrairement à ce qu'avait retenu l'enquête au départ.

«Le tribunal nous a suivis dans notre argumentation par rapport à la circonstance aggravante de violences. Monsieur Abdeslam avait toujours dit que tout ça c'était une mise en scène, une pièce de théâtre, faire semblant de faire croire à un vol avec violences, à un braquage, et au final monsieur Abdeslam avait reconnu sa participation», a déclaré à l'AFP Yannick De Vlaemynck, son avocat.

Pas d'appel

L'avocat a indiqué qu'il ne devrait pas faire appel de la décision.

Les deux hommes qui comparaissaient aux côtés de Mohamed Abdeslam ont également été reconnus coupables de vol. Youssef B., qui a toujours nié sa participation, a été condamné à 9 mois de prison ferme et à une amende de 4000 euros, selon l'agence de presse Belga.

Pierre-Raphaël C., employé communal, a été condamné à 1 an de prison ferme et 1500 euros d'amende pour avoir donné la date du transfert de la recette. Les trois hommes écopent également d'une confiscation équivalant au tiers du butin (68'068 euros), a précisé Belga. (ats/nxp)

Créé: 31.10.2018, 17h39

Articles en relation

Un frère de Salah Abdeslam jugé pour un braquage

Belgique Mohamed Abdeslam, frère du djihadiste, Salah Abdeslam, a reconnu lundi avoir participé fin janvier à Bruxelles à un faux braquage, pour dérober 68'000 euros. Plus...

Un convoyeur d'Abdeslam est remis en liberté

Attentats de Paris Un Belge qui avait pris en charge Salah Abdeslam le 14 novembre 2015 a été remis en liberté lundi et placé sous contrôle judiciaire en Belgique. Plus...

Complice d'Abdeslam, Sofiane Ayari inculpé

Attentats de Bruxelles La justice belge a inculpé ce vendredi Sofiane Ayari dans le cadre de l'enquête sur les attaques du 22 mars 2016 à Bruxelles. Plus...

Pas de second procès pour Abdeslam

Fusillade en Belgique Le seul djihadiste survivant des attentats de Paris, qui a été condamné en Belgique à 20 ans de prison pour une fusillade, ne fera pas appel de son jugement. Plus...

Un convoyeur d'Abdeslam remis en liberté

Attentats de Paris La France a libéré un Belge qui avait reconnu avoir transporté Salah Abdeslam après les attentats parisiens. Il était incarcéré depuis deux ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.