Israël réplique à des roquettes tirées de Gaza

Bande de GazaSamedi, des roquettes ont été tirées par des Palestiniens vers Israël, qui a frappé des positions du Hamas en représailles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des avions israéliens ont mené plusieurs frappes sur la bande de Gaza tôt dimanche matin, quelques heures après que trois roquettes eurent été tirées depuis l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

Les bombardements israéliens ont visé deux sites appartenant aux brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas, dans le nord de Gaza, avec une autre série de frappes sur un autre site d'al-Qassam à l'ouest de Gaza, ont précisé des responsables du Hamas. Ils n'ont pas fait état de blessés.

L'armée israélienne a indiqué que des avions et hélicoptères avaient frappé «plusieurs cibles terroristes du Hamas à Gaza», ainsi qu'un «poste militaire appartenant à la force navale du Hamas dans le nord de la bande de Gaza». «L'Armée de défense d'Israël tient l'organisation terroriste Hamas pour responsable des événements qui se produisent dans la bande de Gaza et qui en émanent. Le Hamas supportera les conséquences des atteintes aux civils israéliens», a-t-elle ajouté.

Samedi soir tard, des activistes palestiniens dans la bande de Gaza avaient tiré trois roquettes sur le sud d'Israël. Les trois avaient été interceptées par le système de défense antimissiles israélien «Dôme de fer», a précisé l'armée israélienne, qui avait dans un premier temps indiqué que deux des trois projectiles seulement avaient été interceptés.

Trêve précaire

Le dernier tir de roquette depuis l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas remontait au 29 novembre. L'armée israélienne avait alors visé une position du Hamas dans la bande de Gaza, en riposte au tir d'une roquette contre le sud d'Israël. Des secouristes avaient traité trois personnes à Sdérot, blessées légèrement en cherchant à trouver refuge après que la sirène d'alerte a retenti dans cette ville proche de Gaza.

Le 12 novembre, l'armée israélienne avait tué dans une opération ciblée un haut commandant du Djihad islamique, un autre mouvement armé palestinien dans l'enclave palestinienne sous blocus israélien. En représailles, le Djihad islamique avait tiré environ 450 roquettes en deux jours vers Israël, dont un nombre important ont été interceptées par le système de défense antimissiles, selon l'armée qui avait répliqué en visant des cibles du Djihad islamique dans l'enclave.

Trente-six Palestiniens avaient été tués par les frappes de l'armée israélienne, tandis que les roquettes faisaient des blessés chez les Israéliens. Un cessez-le-feu précaire est entré en vigueur le 14 novembre. Israël a mené depuis 2008 trois guerres contre le Hamas, son ennemi juré, et des groupes armés alliés dans Gaza. (afp/nxp)

Créé: 07.12.2019, 22h34

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Articles en relation

Roquettes tirées de Gaza vers Israël, qui réplique

Proche-Orient Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. Plus...

Vers la fin de l'ère Netanyahu?

Israël Suite à la mise en examen, jeudi, du «roi Bibi», pour corruption, fraude et abus de confiance, les commentateurs ne donnent pas cher de la peau du premier ministre en sursis. Plus...

Les sombres affaires de Benjamin Netanyahu

Israël Jeudi, la justice a mis en examen le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Retour sur ces accusations. Plus...

Netanyahu mis en examen pour corruption

Israël Le Premier ministre israélien sait désormais qu'il va devoir rendre des comptes à la justice. Il est soupçonné de «corruption». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.