Pour Trump, l'accord sera «fantastique»

BrexitLe président américain se dit très optimiste concernant l'accord sur le Brexit prévu fin octobre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump s'est déclaré jeudi optimiste quant à la conclusion d'un «fantastique et grand accord commercial avec le Royaume-Uni» après sa sortie de l'Union européenne, prévue le 31 octobre.

«Je pense que nous aurons un fantastique et grand accord commercial avec le Royaume-Uni. Nous devrions faire beaucoup plus affaire avec le Royaume-Uni que ce que nous faisons» actuellement, a déclaré M. Trump avant de se rendre dans le New Hampshire, pour un meeting de campagne.

«Nous aurons une relation fantastique avec le Royaume-Uni et un super accord commercial. Ca avance rapidement», a ajouté, confiant, le dirigeant républicain, qui affiche régulièrement sa proximité avec Boris Johnson.

Le locataire de la Maison Blanche s'est d'ailleurs entretenu mercredi avec le nouveau Premier ministre britannique. «Nous nous apprécions beaucoup l'un l'autre», a-t-il dit aux journalistes.

L'accord remède

La semaine dernière, le chef de la diplomatie britannique, Dominic Raab, avait dit espérer la conclusion d'un accord commercial «ambitieux» avec les Etats-Unis, «dès que possible», après le Brexit. Le chef de la diplomatie britannique s'était déclaré «ravi» de sa rencontre avec Donald Trump à Washington.

Dans la capitale américaine, le ministre des Affaires étrangères avait réaffirmé que Londres était «absolument résolu et déterminé à quitter l'UE d'ici la fin octobre», estimant qu'un Brexit sans accord serait la responsabilité des partenaires européens.

Boris Johnson fait de longue date miroiter un accord commercial avec Washington comme remède aux secousses économiques annoncées en cas de Brexit sans accord avec l'Union européenne.

Mercredi, la présidente démocrate de la chambre basse du Congrès américain Nancy Pelosi avait toutefois averti qu'il n'y aurait «aucune chance» d'un accord commercial entre Londres et Washington si le Brexit mettait en péril l'accord du «Vendredi saint», texte qui a mis fin en 1998 à trente ans de violences en Irlande du Nord.

Tout accord commercial doit être approuvé par le Congrès américain. Les démocrates contrôlent la Chambre des représentants tandis que les républicains détiennent la majorité au Sénat. (ats/nxp)

Créé: 16.08.2019, 06h56

Articles en relation

Trump voudrait acheter... le Groenland

Insolite Le magnat de l'immobilier a demandé à ses conseillers s'il était possible pour les Etats-Unis de racheter le Groenland. Plus...

Trump critiqué sur le dossier hongkongais

Hong Kong Le président américain a été vivement critiqué chez lui pour son apparente bienveillance à l'égard de Pékin au sujet de la crise à Hong Kong. Plus...

Donald Trump menace de quitter l'OMC

Commerce En visite dans une usine, le président américain a une nouvelle fois brandi le spectre d'un retrait des États-Unis de l'organisation internationale. Plus...

Brexit: Le Labour veut évincer Boris Johnson

Royaume-Uni Afin de contrecarrer un Brexit dur, le leader du Labour a dit vouloir faire tomber le gouvernement de Boris Johnson. Plus...

Les Britanniques pourront travailler en Suisse

Brexit Le Conseil fédéral a mis en consultation un accord temporaire avec le Royaume-Uni qui n'entrera en vigueur qu'en cas de sortie sans accord du Royaume-Uni de l'UE. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...