Trump agite la menace d'envoyer des troupes

VenezuelaLe président américain a fait savoir qu'il était «prêt à faire ce qui s'impose» au Venezuela, après les violents heurts de mardi à Caracas.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré mercredi que le président Trump se tenait prêt, si nécessaire, à faire intervenir l'armée américaine au Venezuela, où de violents heurts ont suivi le soulèvement mardi d'un groupe de soldats contre le président Nicolas Maduro.

«Une intervention militaire est possible. Si c'est nécessaire, c'est que ce feront les Etats-Unis», a dit le chef de la diplomatie américaine.

«Nous préférerions une transition pacifique au pouvoir, avec le départ de Maduro et la tenue d'une nouvelle élection, mais le président (Trump) a clairement fait savoir qu'à un certain moment il faut savoir prendre des décisions», a poursuivi M. Pompeo. «Il est prêt à faire ce qui s'impose».

Les autorités américaines ont lancé mardi une offensive tous azimuts pour accroître la pression sur Nicolas Maduro, en alternant les mises en garde contre les derniers soutiens du président socialiste vénézuélien et en incitant les cadres du pouvoir à Caracas à faire défection et à rejoindre le camp de l'opposant Juan Guaido. (afp/nxp)

Créé: 01.05.2019, 16h01

Déplacement en Europe annulé

Le chef du Pentagone Patrick Shanahan a annulé mercredi à la dernière minute un voyage prévu en Europe en raison des développements au Venezuela, a annoncé son porte-parole, le lieutenant-colonel Joe Buccino.

«Le ministre de la Défense par intérim ne se rendra finalement pas en Europe car il a décidé que rester à Washington lui permettrait de se coordonner plus efficacement avec le Conseil de sécurité nationale (de la Maison Blanche) et le département d'Etat sur le Venezuela», a précisé le porte-parole dans un communiqué, quelques heures seulement avant le départ de M. Shanahan qui était prévu dans l'après-midi.

Galerie photo

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président»

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président» Deux présidents se faisaient face au Venezuela après que le président du Parlement, contrôlé par l'opposition, s'est autoproclamé «président» par intérim

Articles en relation

Maduro dénonce une «escarmouche putchiste»

Venezuela Après une journée très tendue au Venezuela, l'opposant Guaido a appelé à maintenir la pression sur Nicolas Maduro mercredi. Plus...

La Maison Blanche pousse Maduro à partir

Venezuela Alors que la situation est de plus en plus tendue à Caracas, Washington tente de déstabiliser Maduro par tous les moyens. Plus...

Guaido invite à nouveau l'armée à le rejoindre

Venezuela L'armée, pilier économique et politique du Venezuela, soutient sans faille Nicolas Maduro depuis le début de la crise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.