Trump boude l'«ennuyeux» dîner des correspondants

Etats-UnisLe président américain ne participera pas au gala qu'organise la Maison Blanche à l'endroit de la presse. Il juge l'événement «trop négatif».

«Le dîner des correspondants est trop négatif. J'aime les choses positives», a-t-il lancé vendredi matin depuis les jardins de la Maison Blanche.

«Le dîner des correspondants est trop négatif. J'aime les choses positives», a-t-il lancé vendredi matin depuis les jardins de la Maison Blanche. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump, comme en 2017 et 2018, ne participera pas fin avril au prestigieux dîner de l'Association des correspondants de la Maison Blanche, qu'il a jugé vendredi «ennuyeux» et «trop négatif».

Ce dîner de gala, événement annuel de la vie politique de Washington, célèbre la liberté de la presse et donne l'occasion au président de prononcer un discours, en général teinté d'autodérision, sur l'année écoulée, et de se faire épingler par un humoriste.

En l'absence d'un humoriste au programme de l'édition 2019, prévue le 27 avril, Donald Trump, qui a des relations très tendues avec de nombreux médias, avait laissé entendre en novembre qu'il pourrait y participer, à l'instar de ses prédécesseurs républicains comme démocrates.

«Make America Great Again»

Mais le milliardaire républicain snobera finalement à nouveau le rendez-vous pour tenir à la place un meeting «Make America Great Again».

«Le dîner des correspondants est trop négatif. J'aime les choses positives», a-t-il lancé vendredi matin depuis les jardins de la Maison Blanche.

La tradition du dîner des correspondants a débuté en 1921. Depuis 1980, tous les présidents y ont assisté, sauf Ronald Reagan en 1981, qui se remettait alors de l'attentat dans lequel il avait été grièvement blessé.

C'est lors de ce dîner, auquel il participait en tant qu'invité en 2011, que Donald Trump avait été la cible des piques de Barack Obama, alors président, qui avait raillé son goût prononcé pour les théories du complot.

Pendant des années, le magnat de l'immobilier avait relayé une théorie mettant en doute le lieu de naissance de Barack Obama et donc sa légitimité pour diriger les Etats-Unis. (afp/nxp)

Créé: 05.04.2019, 17h05

Articles en relation

Trump boude le dîner annuel de la presse

Maison Blanche Le président américain refuse de participer au traditionnel dîner des correspondants à la Maison Blanche. Plus...

La Maison Blanche cède face à CNN

Etats-Unis La Maison Blanche a rendu lundi son accréditation au journaliste de CNN mais a fixé de nouvelles règles pour la presse. Plus...

Articles en relation

Donald Trump est surtout le «tricheur en chef»

États-Unis Un nouveau livre révèle la personnalité de Donald Trump sur un parcours de golf. Il montre le président en obsédé de la gagne et en tricheur patenté. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.