Passer au contenu principal

Etats-UnisTrump envisage son gendre comme secrétaire

Jared Kushner, mari d'Ivanka Trump, est l'un des 5 candidats au prestigieux poste de secrétaire général de la Maison-Blanche.

Jared Kushner serait en bonne position pour être à l'un des postes les plus prestigieux de Washington.
Jared Kushner serait en bonne position pour être à l'un des postes les plus prestigieux de Washington.
AFP

La nomination de Jared Kushner, gendre de Donald Trump, au prestigieux poste de secrétaire général de la Maison-Blanche est à l'étude, affirment jeudi soir plusieurs médias américains. Il est actuellement conseiller du président américain.

Faisant référence à un haut responsable républicain proche de l'exécutif, non identifié, le «Huffington Post» écrit que M. Kushner, 37 ans, a rencontré mercredi le président pour discuter de ce poste. Une information également publiée par la chaîne «CBS News».

Selon le site d'informations, qui précise avoir obtenu confirmation auprès de deux autres personnes s'exprimant sous couvert d'anonymat, le mari d'Ivanka Trump, la fille du président, «pousse sa propre candidature» auprès de son beau-père en mettant en avant «son travail sur la réforme de la justice pénale et sur sa capacité auto-proclamée à travailler avec les démocrates».

Selon une autre source, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, Jared Kushner n'est cependant «pas intéressé actuellement» par le poste. Il est content de son travail actuel, a-t-elle ajouté.

Il est «formidable»

«Je n'ai pas connaissance qu'il soit envisagé (à ce poste, ndlr), mais je pense que tous ici reconnaîtront qu'il serait formidable dans n'importe quel rôle que le président choisirait de lui attribuer», a réagi la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders. «Il a fait un travail énorme sur un certain nombre de fronts», a-t-elle affirmé, citant notamment le commerce.

Donald Trump a indiqué jeudi que cinq personnes étaient en lice. Il a précisé que des entretiens étaient menés. Il s'agit de candidats «vraiment très bons», des «personnes formidables», a-t-il lancé.

Le milliardaire républicain a annoncé samedi le départ de son plus proche conseiller, le secrétaire général de la Maison-Blanche John Kelly, 68 ans, dans le cadre d'un processus de renouvellement de son équipe rapprochée en vue de la campagne présidentielle de 2020.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.