Trump félicite le président philippin Duterte

Etats-UnisLe président élu américain aurait, selon Manille, souhaité le «succès» de sa politique ultra-répressive.

Rodrigo Duterte le 19 novembre 2016 au sommet de l'APEC à Lima (Pérou).

Rodrigo Duterte le 19 novembre 2016 au sommet de l'APEC à Lima (Pérou). Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président philippin Rodrigo Duterte a affirmé samedi avoir été félicité par le président élu des Etats-Unis Donald Trump pour la violente guerre contre la drogue qu'il mène dans son pays.

Le président philippin a téléphoné vendredi à M. Trump pour le féliciter de sa victoire à l'élection présidentielle. Selon M. Duterte, le président américain élu lui aurait souhaité du «succès» dans la politique controversée de répression du crime qu'il mène aux Philippines.

Depuis l'entrée en fonction du président philippin en juin, la politique de répression controversée qu'il mène dans son pays a fait 4.800 morts, soit une trentaine de morts par jour.

«Heureux de massacrer»

«Il a été tout à fait sensible à nos problèmes avec la drogue. Et il m'a souhaité disons... pour ma campagne... que nous la menions comme une nation souveraine, de la bonne façon», a rapporté le président philippin.

Cette prise de position de M. Trump va à l'encontre de celle du président démocrate Barack Obama qui avait exprimé ses préoccupations quant à la violence de cette lutte contre la drogue.

M. Duterte, 71 ans, a été élu en mai au terme d'une campagne populiste au cours de laquelle il a promis de tuer des milliers de criminels pour éradiquer le trafic de drogue. Il a appelé la police et même les civils à tuer les consommateurs de drogue.

Le président philippin a même affirmé qu'il serait «heureux de massacrer» pour cela des millions de drogués.

Comparaison avec Hitler

Il avait soulevé l'indignation en faisant un parallèle entre sa campagne contre le crime et l'extermination de six millions de Juifs par Adolf Hitler, avant de présenter ses excuses.

En octobre, M. Duterte avait réclamé une «séparation» avec Washington, puis avait fait machine arrière en déclarant qu'il ne voulait pas torpiller une alliance vieille de 70 ans.

Samedi, il a affirmé qu'il avait le sentiment d'avoir «une bonne relation» avec le «vivant» M. Trump.

Une vidéo diffusée par le cabinet de M. Duterte le montre au téléphone avec M. Trump, lui disant qu'il «serait un bon président pour les Etats-Unis».

Le cabinet du président américain élu a publié un bref communiqué à l'issue de cette conversation, indiquant que M. Duterte avait félicité M. Trump et qu'ils avaient convenu de travailler en étroite collaboration. (afp/nxp)

Créé: 03.12.2016, 06h20

Articles en relation

Croissance solide pour les débuts de Duterte

Philippines L'archipel en tête des pays émergents d'Asie même si les diatribes du président font ployer le peso et la Bourse. Plus...

Duterte dit qu'il «ne rompra pas» avec les Etats-Unis

Philippines Le président philippin, qui a multiplié les déclarations hostiles, a affirmé samedi qu'il ne romprait pas l'alliance de son pays avec Washington. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.