«Trump a perçu le trouble identitaire de l’Amérique du milieu»

Présidentielle américaineLa journaliste Christine Ockrent, qui connaît bien les Etats-Unis, expose une Amérique en colère.

Christine Ockrent: «Hillary Clinton est brillantissime, cela agace. Les femmes ne sont pas nombreuses dans l’appareil politique aux Etats-Unis»

Christine Ockrent: «Hillary Clinton est brillantissime, cela agace. Les femmes ne sont pas nombreuses dans l’appareil politique aux Etats-Unis» Image: Laurence Rasti

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Figure du journalisme en France, Christine Ockrent a fait ses premiers pas dans la profession aux Etats-Unis. Au mitan des années soixante, elle y travaille pour la chaîne NBC. Depuis lors, elle a gardé un lien très fort avec ce pays qu’elle visite à intervalles réguliers. Avec «Clinton/ Trump: l’Amérique en colère», elle livre un essai sur un pays en plein changement et en proie au doute. Interview.

Ce qui est étonnant, à vous lire, c'est que la colère des Américains a aussi son pendant démocrate?

Il y a des parallèles entre Donald Trump et Bernie Sanders. Evidemment sans le côté xénophobe et outrancier. Mais il y a quelques mois encore, ce sénateur du Vermont – le plus petit des Etats du pays (près de 700’000 habitants), était un inconnu. Et il a tenu tête jusqu’en juin à Hillary Clinton, la favorite de la primaire démocrate. Rejet du système et dénonciation des élites… Bernie Sanders a exploité les mêmes arguments que Trump mais d’une autre manière. Il a représenté une autre forme de populisme, plus utopique, et qui a surtout mobilisé les jeunes. Il a également ringardisé Hillary Clinton dont l’opinion publique s’est lassée.

Hillary Clinton doit-elle capter cet électorat pour gagner?

Toute une génération de jeunes Américains s’est politisée avec Bernie Sanders. Ce serait un plus pour Hillary Clinton s’ils se ralliaient à elle après le soutien de Sanders. Mais Hillary Clinton, si elle apparaît autrement que Donald Trump évidemment, symbolise à leurs yeux le système en place, cette usure de la classe politique. Ils ont grandi avec les Clinton. Hillary est un personnage public qu’ils voient depuis trente-cinq ans.

Pourquoi Hillary Clinton n’arrive pas à susciter totalement l’adhésion?

Hillary Clinton s’est façonnée une armure depuis vingt ans. Elle a du mal à exprimer son empathie. Elle apparaît éloignée des électeurs. Elle est aussi victime d’une misogynie latente qui est plus importante aux Etats-Unis qu’on ne l’imagine en Europe. Pourtant, à 68 ans, cette femme a un parcours exceptionnel, personne – pas même Angela Merkel, la chancelière allemande – n’a accumulé autant d’expérience politique. En plus, c’est une bosseuse acharnée. Elle est brillantissime, cela agace. Les femmes ne sont pas nombreuses dans l’appareil politique aux Etats-Unis.

Qu’illustre, selon vous, le phénomène Trump?

Il a identifié quelque chose que les autres n’ont pas vu ou pas voulu voir: le trouble identitaire de l’Amérique du milieu. Ce sont ces gens de la classe moyenne blanche, pas forcément en situation de précarité d’ailleurs, mais qui ont le sentiment d’un déclin démographique et économique. Elle craint que le rêve américain s’effondre, que ses enfants vivent moins bien qu’elle. C’est une Amérique qu’on n’entendait pas, qu’on ne voyait pas. Et Donald Trump a réussi à la mobiliser. Il a capté une colère. C’est un as du marketing. Et il a permis une libération de la parole.

Est-ce une certaine Amérique que Donald Trump incarne? Réactionnaire et conservatrice?

On ne perçoit pas en Europe comment il a été difficile pour la partie la plus conservatrice de la population blanche de vivre pendant 8 ans avec un président noir. De plus, pendant ces huit ans, il y a eu des états qui ont légalisé le cannabis ou assoupli la législation sur l’avortement. Ces questions restent très clivantes et ont mobilisé un électorat très réactionnaire qui craint que «l’Amérique se brunisse». Cette population en colère n’écoute que son candidat: les faits n’ont plus d’importance. Ainsi le site politicofacts estime que 53% des déclarations de Trump contiennent des erreurs, contre seulement 13% pour Hillary Clinton. Mais cela reste sans incidence sur l'opinion publique.

Donald Trump fait peur en Europe. Mais ne disait-on pas la même chose de Ronald Reagan et de George Bush Junior?

Mais nous sommes à l’ère des réseaux sociaux et de l’immédiateté. Donald Trump est très impulsif. Par ailleurs, George Bush Jr vient d’une dynastie de politiciens avec tout un réseau constitué sur lequel il pouvait s’appuyer. On ne voit toujours pas de gens «normaux» autour de Trump. Ronald Reagan a trop souvent été décrit comme un ex-acteur de westerns en carton-pâte. Avant de devenir président, il avait été gouverneur de Californie pendant huit ans et durant sa carrière d’acteur, il dirigeait le très puissant syndicat des acteurs à Hollywood. Reagan avait une réelle expérience politique. D'ailleurs, les experts du Parti républicain, issus des administrations Reagan et Bush (père et fils), sont profondément anti-Trump.

Christine Ockrent, Clinton/Trump, l’Amérique en colère, Robert Laffont, 288 p.

Créé: 21.09.2016, 18h52

Articles en relation

Les candidats s’emparent des attaques de New York

Terrorisme Le suspect âgé de 28 ans, a été appréhendé lundi dans la banlieue de New York. Donald Trump et Hillary Clinton ont réagi. Plus...

Trump est une marque!


Vous dites encore que le phénomène Trump va durer dans le temps, même s’il n’est pas élu?



Christine Ockrent
: D’abord, la colère des Américains ne va pas disparaître. Ce sera un challenge pour le président élu de gérer tout ce qui a été soulevé pendant la campagne tant par Trump mais aussi par Sanders. Ce sera sans doute à Hillary Clinton, élue mais de manière serrée, de le faire. Ensuite, Donald Trump a fonctionné comme une marque. Et durant cette campagne, elle a été renforcée. Je l’imagine lancer sa chaîne TV, et l’utiliser comme vaisseau amiral d’un empire médiatique. Il va sans doute tenter de concurrencer Rupert Murdoch, dont les journaux ont publié les photos nues de sa femme Melanie. De quoi alimenter une vraie inimitié. De plus, Trump continuera à ressasser ses thèmes auprès de l’opinion publique.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.