Trump prêt à «régler» seul le problème nord-coréen

Nucléaire«Si la Chine ne règle pas la Corée du Nord, nous le ferons», a déclaré le président américain depuis sa résidence en Floride.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump laisse planer la possibilité d'une action militaire contre la Corée du Nord, si cette dernière refuse de coopérer sur le nucléaire. (Photo d'archives)

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump laisse planer la possibilité d'une action militaire contre la Corée du Nord, si cette dernière refuse de coopérer sur le nucléaire. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump s'est dit prêt à «régler» seul le problème nord-coréen, sans l'aide de la Chine, selon des propos publiés dimanche par le Financial Times. Il a accordé une interview à quelques jours de la visite du président chinois Xi Jinping.

«Si la Chine ne règle pas la Corée du Nord, nous le ferons», affirme le président américain avec l'intention évidente de montrer sa détermination et sa fermeté, avant de recevoir le président chinois Xi Jinping, jeudi et vendredi, dans sa résidence privée de Mar-a-Lago, en Floride. A la question de savoir si les Etats-Unis pourraient agir seuls, sans attendre l'aide de la Chine, Donald Trump répond: «Absolument», sans donner plus détails.

«La Chine décidera de nous aider ou pas avec la Corée du Nord (...) S'ils ne le font pas, ce ne sera bon pour personne», ajoute encore le président américain dans cet entretien au quotidien financier britannique. L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, avait déjà indiqué dimanche que les Etats-Unis entendaient «mettre la pression» sur la Chine pour qu'elle «agisse» contre la course à l'arme nucléaire de la Corée du Nord.

«Le seul pays qui peut stopper la Corée du Nord est la Chine et ils le savent (...) Ils doivent agir et nous allons continuer à mettre la pression sur la Chine pour qu'ils agissent», a-t-elle martelé lors d'un entretien diffusé dimanche sur la chaîne américaine ABC.

Rencontre «très difficile»

Le président américain Donald Trump avait indiqué jeudi sur son compte Twitter que la rencontre avec Xi Jinping serait «très difficile», en raison notamment des différends commerciaux entre les deux grandes puissances.

Mais «la conversation la plus importante sera comment nous allons gérer la non-prolifération de la Corée du Nord», a estimé Nikki Haley, laissant augurer d'un tête-à-tête tendu entre les deux dirigeants sur le dossier nord-coréen.

Pékin a déjà annoncé la fin de ses importations de charbon nord-coréen, conformément aux sanctions de l'ONU visant à convaincre ce pays de renoncer à ses programmes nucléaire et balistique. Une mesure jugée insuffisante par Nikki Haley.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump laisse planer la possibilité d'une action militaire contre la Corée du Nord, si cette dernière refuse d'obtempérer. Début mars, le président américain avait indiqué être prêt à utiliser «la totalité des capacités militaires des Etats-Unis» pour «contrer les missiles balistiques nord-coréens». (ats/nxp)

Créé: 04.04.2017, 03h22

Articles en relation

«Le corps sera incinéré pour éliminer les preuves»

Meurtre de Kim Jong-Nam Les analystes estiment que la Corée du Nord va rapidement se débarrasser de la dépouille du demi-frère du leader. Pyongyang est parvenu à récupérer le corps via un accord avec la Malaisie. Plus...

Le corps du demi-frère de Kim Jong-un rapatrié

Corée du Nord La dépouille de Kim Jong-nam, tué à l'aéroport de Kuala Lumpur en février, va quitter la Malaisie. Plus...

Vers un nouveau test nucléaire?

Corée du Nord Les Etats-Unis soupçonnent Pyongyang de se préparer à un nouveau test souterrain, le sixième de son histoire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.