Trump: «Les prix du pétrole baissent. Génial!»

Etats-UnisLe président américain a exprimé mercredi toute sa reconnaissance à Ryad pour avoir fait baisser le cours de l'or noir.

Pour Donald Trump, pas question de toucher à l'alliance stratégique unissant Ryad et Washington.

Pour Donald Trump, pas question de toucher à l'alliance stratégique unissant Ryad et Washington. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump a remercié mercredi l'Arabie saoudite pour la baisse du prix du pétrole, au lendemain de son soutien sans faille affiché à Ryad plus d'un mois après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, critique du pouvoir.

«Les prix du pétrole baissent. Génial!», s'est félicité sur Twitter le 45e président des Etats-Unis. «54 dollars, c'était 82 dollars avant. Merci à l'Arabie saoudite, mais allons encore plus bas», a-t-il poursuivi. La veille, la Maison Blanche avait surpris en publiant un communiqué réitérant un soutien sans faille à l'Arabie saoudite.

Or le meurtre du journaliste saoudien le 2 octobre dernier dans le consulat saoudien d'Istanbul a terni l'image du royaume et de son prince héritier, Mohammed ben Salmane, dont la plupart des observateurs estiment qu'il ne pouvait pas ignorer l'opération.

Un soutien inébranlable

«Il se pourrait très bien que le prince héritier ait eu connaissance de cet événement tragique --peut-être, peut-être pas!», a dit Donald Trump dans un communiqué. «Nous ne connaîtrons peut-être jamais tous les faits entourant le meurtre de Jamal Khashoggi», un «crime épouvantable que notre pays ne pardonne pas», a-t-il ajouté.

Mais pour le locataire de la Maison Blanche, pas question de toucher à l'alliance stratégique unissant Ryad et Washington. «Les Etats-Unis entendent rester un partenaire inébranlable de l'Arabie saoudite», a-t-il poursuivi, insistant sur la réactivité de Ryad à sa demande de maintenir le prix du pétrole à des «niveaux raisonnables».

Selon plusieurs médias américains, dont le Washington Post, dans lequel écrivait M. Khashoggi, la CIA n'a plus de doutes sur la responsabilité de Mohammed ben Salmane, dit «MBS». Donald Trump a assuré mardi que l'agence américaine de renseignement extérieur n'avait «rien trouvé d'absolument certain». (afp/nxp)

Créé: 21.11.2018, 15h17

Articles en relation

L'Iran raille Trump sur l'Arabie saoudite

Affaire Khashoggi Le président américain a réitéré son partenariat «inébranlable» avec l'Arabie saoudite, mardi, malgré l'affaire Khashoggi. L'Iran se gausse. Plus...

Trump n'exclut pas l'implication de «MBS»

Affaire Khashoggi Le président américain a laissé entendre mardi que le prince héritier saoudien aurait eu vent du meurtre du journaliste. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.