Trump reçoit Buzz Aldrin et Michael Collins

Apollo 11 À la veille des 50 ans du premier alunissage, le président US a accueilli à la Maison Blanche les deux astronautes de la mission historique.

Buzz Aldrin (droite) et Michael Collins (gauche), les derniers astronautes en vie de la mission Apollo 11, sont âgés de 89 et 88 ans.

Buzz Aldrin (droite) et Michael Collins (gauche), les derniers astronautes en vie de la mission Apollo 11, sont âgés de 89 et 88 ans. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a reçu vendredi à la Maison Blanche les deux astronautes de la mission Apollo 11 encore en vie, Buzz Aldrin et Michael Collins, à la veille du 50e anniversaire du premier alunissage d'humains.

«Nous y remettons du glamour»

«Demain est un très grand jour», a déclaré Donald Trump. «Cinquante ans après que nous avons planté un beau drapeau américain sur la Lune».

«Nous y remettons du glamour», a-t-il dit de l'exploration spatiale. «C'est beau». Neil Armstrong, premier homme à avoir foulé le sol lunaire et commandant de la mission Apollo 11, est mort en 2012. Ses fils Eric et Mark, ainsi que leurs familles, étaient présents dans le Bureau ovale. Le président Trump leur a demandé de se signaler en levant la main.

Deux derniers astronautes en vie

Buzz Aldrin, aujourd'hui âgé de 89 ans, avait posé le pied sur la Lune peu après Armstrong.

Quant à Michael Collins, 88 ans, il était resté en orbite lunaire à bord du «module de commande», le vaisseau qui a ensuite permis à l'équipe de rentrer sur Terre. La mission avait décollé le 16 juillet 1969 et Armstrong et Aldrin avaient aluni le 20 juillet en utilisant le module lunaire.

Cet anniversaire sera célébré en particulier samedi à Houston, où se situait la salle de contrôle de la Nasa, au centre spatial Johnson.

«Excellent rendez-vous avec le président Donald Trump! Nous avons parlé de l'avenir de l'Amérique dans l'espace, de la façon de relever les défis spatiaux, et de la nécessité de continuer à explorer au-delà de l'horizon», a tweeté le compte de Buzz Aldrin (qui a dit mercredi que des collaborateurs tweetaient pour lui).

«Gardons la grandeur de l'Amérique dans l'espace!» a conclu «Buzz».

(afp/nxp)

Créé: 19.07.2019, 20h18

Articles en relation

Un drapeau «suisse» a flotté sur la Lune

Astronomie Un capteur développé par l'Université de Berne était la seule expérience non américaine embarquée sur Apollo 11. Plus...

Apollo 11 marque le début des théories du complot

50 ans de la Lune Depuis 1969, des milliers de sites mettent en doute que l'Homme ait réellement marché sur la Lune. C'est l'une des premières théories du complot. Plus...

Il y a 50 ans, Apollo 11 quittait la Terre

Anniversaire Le 16 juillet 1969, les astronautes américains Armstrong, Aldrin et Collins s'envolaient vers la Lune depuis la Floride. Plus...

En 1969, l'imaginaire lunaire devient réalité

Apollo 11 L'arrivée sur la Lune de Neil Armstrong et Buzz Aldrin en 1969 a ouvert de nouveaux horizons aux artistes, écrivains, cinéastes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.