Trump recommande un Brexit sans accord

Royaume-UniLe président américain estime que Londres devrait quitter la table des négociations sur le Brexit et quitter l'Union européenne sans accord.

M. Trump a également exprimé son soutien à Boris Johnson pour succéder à Theresa May.

M. Trump a également exprimé son soutien à Boris Johnson pour succéder à Theresa May. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a recommandé au Royaume-Uni de quitter l'Union européenne sans accord s'il n'obtient pas satisfaction à ses demandes et de ne pas payer la facture du divorce, dans un entretien avec le Sunday Times.

«Si vous n'obtenez pas l'accord que vous voulez, je quitterais» la table des négociations, a dit M. Trump, attendu pour une visite d'Etat de trois jours au Royaume-Uni à partir de lundi et qui multiplie ces derniers jours les déclarations concernant les affaires intérieures du Royaume-Uni.

«Si j'étais eux, je ne paierais pas 50 milliards de dollars», a-t-il ajouté en référence au règlement des engagements pris par le Royaume-Uni dans le cadre du budget pluriannuel européen en cours (2014-2020), qui couvre également la période de transition prévue par l'accord de divorce conclu en novembre entre Londres et Bruxelles. Le gouvernement britannique a avancé un montant compris entre 40 et 45 milliards d'euros, des chiffres non confirmés du côté de l'UE.

Par ailleurs, le président américain a estimé que Londres avait commis une «erreur» en n'impliquant pas Nigel Farage, leader du Parti du Brexit, arrivé en tête des élections européennes, dans les négociations avec Bruxelles. «J'aime beaucoup Nigel. Il a beaucoup à offrir», a-t-il dit.

Estimant que Londres devait quitter l'UE cette année - «il faut qu'ils le fassent» -, il a promis la conclusion rapide d'un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni dès que ce serait fait. «Nous avons le potentiel d'être un partenaire commercial incroyable pour le Royaume-Uni. On fait peu par rapport à ce que l'on pourrait faire avec le Royaume-Uni... Je pense bien plus qu'avec l'Union européenne», a-t-il dit.

Le gouvernement conservateur de Theresa May a dû reporter la date du Brexit, initialement prévu le 29 mars, au 31 octobre au plus tard faute d'avoir réussi à convaincre les députés britanniques de voter son accord de divorce. Face à son échec à mettre en oeuvre le Brexit, trois ans après le référendum qui en a décidé, la dirigeante britannique a annoncé la semaine dernière qu'elle démissionnerait de ses fonctions le 7 juin.

Dans un entretien avec le tabloïd The Sun de samedi, M. Trump a manifesté son soutien à l'ex-ministre des Affaires étrangères Boris Johnson pour lui succéder. «Boris ferait du très bon travail», a-t-il dit, «je pense qu'il serait excellent». Treize candidats sont actuellement sur les rangs. (afp/nxp)

Créé: 02.06.2019, 13h04

Articles en relation

Huawei: Trump met en garde Londres

Réseau 5G Le président américain a demandé à Londres d'être «prudent» avec le géant des télécoms chinois dans le développement du réseau 5G sur son territoire. Plus...

Credit Suisse pas trop impacté par le Brexit

Banque Le Brexit ne devrait pas constituer un problème majeur pour le numéro deux bancaire helvétique Credit Suisse, selon son patron Tidjane Thiam. Plus...

Corbyn veut des élections ou un référendum

Brexit Le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn a plaidé mercredi pour des législatives anticipées ou un nouveau référendum sur le Brexit. Plus...

Boris Johnson convoqué pour «mensonges»

Royaume-Uni La justice a demandé à entendre Boris Johnson, accusé d'avoir menti sur le montant de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.