Trump reporte son discours sur l'immigration

Etats-UnisLe candidat devait s'exprimer jeudi à Denver sur le sujet. Sa position n'aurait toutefois pas changé, assure-t-il.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, a décidé de reporter l'important discours sur l'immigration qu'il devait prononcer jeudi à Denver, a annoncé un membre de son équipe de campagne électorale, lundi. Il affirme que sa position demeure la même.

«Je ne suis pas une girouette. Nous voulons proposer une réponse réellement juste et ferme», a déclaré le magnat de l'immobilier s'exprimant sur Fox News. Il n'a pas précisé plus avant sa position sur le sujet.

Sa nouvelle directrice de campagne avait déclaré la veille sur CNN, que ses promesses d'expulsion des sans-papiers n'étaient pas définitives et qu'il souhaitait que le thème de l'immigration soit abordé de façon «juste et humaine».

Un mur

L'immigration est une question épineuse récurrente depuis le début de la campagne de Donald Trump qui a exprimé le souhait de voir un mur érigé le long de la frontière avec le Mexique afin d'empêcher l'entrée de clandestins.

Le milliardaire, habitué aux dérapages verbaux et aux formules à l'emporte-pièce, avait jugé que le Mexique se débarrassait de «violeurs» et de «criminels» en les envoyant aux Etats-Unis.

L'homme d'affaires, qui a remanié son équipe la semaine dernière pour relancer une campagne en perte de vitesse, a en outre exprimé des regrets pour ses dérapages.

Fondation Clinton

Du côté démocrate, la fondation Bill, Hillary & Chelsea Clinton va se réformer pour éviter tout conflit d'intérêts en cas d'élection d'Hillary Clinton à la Maison-Blanche en novembre, a confirmé Bill Clinton lundi en détaillant la transition envisagée.

La fondation caritative a levé quelque deux milliards de dollars depuis sa création en 2001 pour des actions dans la santé, le développement et le climat. Elle est assaillie de critiques des républicains qui l'accusent d'être un véhicule de trafic d'influence du couple Clinton.

Donald Trump, qui qualifie Hillary Clinton de «crapule», mise de plus en plus sur cette carte. Il a appelé lundi à la fermeture pure et simple de la fondation, tâchant de dépeindre sa rivale de l'élection présidentielle comme une femme vénale et corrompue. (ats/nxp)

Créé: 23.08.2016, 01h08

Articles en relation

Trump veut fermer la Fondation Clinton qui riposte

Etats-Unis Donald Trump enjoint Bill et Hillary Clinton à fermer leur fondation caritative, laquelle envisage des réformes. Plus...

Les sociétés Trump lourdement endettées

Etats-Unis Les sociétés du candidat ont un endettement cumulé d'au moins 650 millions de dollars. Le double de ce qu'il avait annoncé. Plus...

Trump veut remettre les compteurs à zéro

Présidentielle américaine Après plusieurs semaines de turbulences, le candidat républicain tente de remonter dans les sondages face à Hillary Clinton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.