Le tueur d'Orlando d'un «calme effrayant»

Etats-UnisLes autorités américaines ont publié ce lundi des extraits de leurs échanges avec le tueur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je suis à Orlando et c'est moi qui ai tiré», revendique à 2h35 du matin l'auteur du plus meurtrier attentat aux Etats-Unis depuis le 11-Septembre (49 morts), lors de son premier appel à la police dimanche 12 juin, selon le fil des événements rendu public par la police fédérale (FBI).

Omar Mateen a ensuite trois conversations avec un négociateur de la police, la dernière de trois minutes ayant lieu à 3h24 du matin, selon le document.

Le tueur se présente au téléphone comme un «soldat islamique» et répète son allégeance au chef du groupe Etat islamique Abou Bakr al-Bagdadi.

«Le tueur a fait ses déclarations et il les a faites d'une manière calme et réfléchie effrayante», a jugé l'agent du FBI Ron Hopper lors d'une conférence de presse lundi à Orlando.

L'auteur de l'attentat demande au négociateur de «dire à l'Amérique de cesser de bombarder l'Irak et la Syrie», affirme «qu'il y a des voitures dehors qui ont des bombes» pouvant être déclenchées si les policiers «font quelque chose de stupide».

Omar Mateen assure également avoir une veste explosive comme celles «utilisées en France». Et prévient: «dans les prochains jours, vous allez voir plus de ce genre d'action».

3 heures sans tirer

Selon le film des événements publié par le FBI, il y a eu une longue période de près de trois heures sans tirs à l'intérieur du Pulse, les victimes semblant pour l'essentiel avoir été tuées dans les premiers moments de l'attaque.

«Il n'y a pas de tirs à l'intérieur du bâtiment» entre le moment où les premiers policiers arrivés sur place échangent des tirs avec Omar Mateen, avant 2h35 du matin, et l'assaut final, selon le document.

L'enquête n'a pas encore permis d'établir si des victimes avaient été tuées par des balles de la police pendant les échanges de tirs avec le tueur.

«Cela fait partie de l'enquête», a admis le chef de la police d'Orlando John Mina. «Mais je vais vous dire une chose. Ces morts pour moi reviennent au suspect, et à lui seul». (afp/nxp)

Créé: 20.06.2016, 20h29

Galerie photo

Tuerie d'Orlando: hommage aux gays dans le monde

Tuerie d'Orlando: hommage aux gays dans le monde Depuis dimanche, des signes de soutien à la communauté lesbienne, gay, bi et trans affluent un peu partout dans le monde.

Articles en relation

50'000 personnes pour l'hommage aux victimes

Tuerie d'Orlando L'émotion était grande lors d'une veillée aux chandelles, une semaine après. Plus...

En Europe, les Gay Pride ont battu leur plein

Fête Des centaines de milliers de manifestants ont rendu hommage aux 49 personnes tuées à Orlando. Plus...

Orlando commence à enterrer ses morts

Tuerie aux USA Moins d'une semaine après l'attentat de dimanche, les premiers enterrements ont commencé à Orlando. Plus...

A Fribourg, la Pride rendra hommage à Orlando

Homophobie La Pride 2016 à Fribourg, du 24 au 26 juin, sera imprégnée d'une émotion particulière, après la tuerie d'Orlando. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.