Le tueur avait «d'autres projets dévastateurs»

Fusillade de DallasLa police a révélé de nouvelles informations sur l'homme qui a tué cinq policiers, aux Etats-Unis, jeudi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'auteur de la tuerie de Dallas avait planifié d'abattre des policiers, bien avant la mort de deux Noirs sous les balles des forces de l'ordre dans deux autres Etats américains et avait «d'autres projets dévastateurs», a révélé dimanche le chef de la police de la ville.

Micah Johnson, un ancien soldat de 25 ans qui a tué jeudi à Dallas cinq policiers et en a blessé sept autres, «avait d'autres projets» au vu de l'arsenal de guerre retrouvé chez lui, a affirmé le chef de la police de Dallas, David Brown, sur la chaîne CNN.

Des «effets dévastateurs»

La police a retrouvé à son domicile à Mesquite, dans la banlieue de Dallas, du matériel pour fabriquer des bombes, des fusils, des munitions, et un carnet de tactiques de combat. «Le suspect avait pratiqué la détonation d'explosifs et le matériel était suffisamment important pour avoir des effets dévastateurs dans la ville et dans la région nord du Texas», a précisé David Brown.

Johnson avait planifié sa tuerie bien avant la mort de deux Noirs sous les balles de la police, en Louisiane mardi et dans le Minnesota mercredi, selon le chef de la police. Ces morts filmées dans des vidéos ont profondément choqué l'Amérique.

«Nous pensons» que Johnson avait planifié sa tuerie avant ces deux affaires «qui n'ont fait que déclencher son délire et accélérer ses projets», selon le chef de la police.

Tué par un robot

Pendant sa confrontation avec la police au terme de laquelle Johnson a été tué par une bombe activée par un robot, il «nous mentait, nous faisait marcher, se moquait de nous, chantait et demandait combien de (policiers) il avait eus, disait qu'il voulait en tuer davantage et qu'il y avait des bombes», a relaté David Brown.

«La négociation ne progressait donc pas du tout», car «il était déterminé à tuer d'autres policiers et, sans notre action, il en aurait tué d'autres», a expliqué le policier.

Lettres mystérieuses

Le suspect apparemment blessé a par ailleurs écrit les lettres «rb» avec son propre sang sur un mur du bâtiment dans lequel il a été piégé par la police, a indiqué David Brown, qui ne sait pas ce que ces lettres signifient.

Johnson, qui est afro-américain et soutenait apparemment des groupes séparatistes noirs prônant la haine, a aussi demandé pendant la négociation à ne parler qu'à un policier noir, selon le chef de la police. (afp/nxp)

Créé: 10.07.2016, 16h40

Articles en relation

Après une menace, le QG de la police en alerte

Dallas Le quartier général de la police de Dallas a été placé en alerte quelques heures, samedi, après une semaine tragique. Plus...

Obama appelle l'Amérique à se rassembler

Fusillade de Dallas Le président américain est revenu samedi sur la tuerie qui a coûté la vie à cinq policiers. Plus...

Obama écourte son séjour en Europe

Dallas Le président américain Barack Obama va rentrer plus tôt que prévu aux USA. Il va se rendre à Dallas, pour tenter d'apaiser les tensions raciales. Plus...

Dallas: le tireur proche d'associations haineuses

Etats-Unis Micah Johnson, 25 ans, a agi seul. Il avait un arsenal caché à son domicile. Plus...

Dallas: un tireur «isolé» avec un arsenal chez lui

Etats-Unis La fusillade de Dallas est le fait d'un seul homme sans lien terroriste, ont conclu vendredi les autorités. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.